Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

– L’OMS à l’Institut de virologie de Wuhan –

L’Institut de virologie de Wuhan (centre de la Chine), cible de conjectures – alimentées, entre autres, par l’administration de Donald Trump – selon lesquelles il a laissé s’échapper le coronavirus dans la nature, a reçu mercredi la visite des experts de l’Organisation mondiale de la santé, qui enquêtent sur les origines de la pandémie.

Un des experts a jugé « très peu probable » que cette mission très courte apporte « des réponses définitives à la question ».

– Recherche d’un vaccin contre les variants –

Le laboratoire pharmaceutique britannique GSK et son concurrent allemand CureVac s’unissent pour mettre au point un vaccin à ARN messager contre les nouveaux variants du coronavirus, avec l’espoir d’être prêts pour 2022.

– Le Royaume-Uni conforté par une étude –

Contestée par ses voisins européens, la stratégie vaccinale du Royaume-Uni contre le coronavirus a été confortée mercredi par une étude montrant l’efficacité du vaccin d’AstraZeneca/Oxford dès la première dose pour protéger de la maladie et freiner sa transmission.

L’université d’Oxford a par ailleurs annoncé lancer une étude pour déterminer si combiner deux doses de différents vaccins chez un même patient reste efficace.

– Israël: doutes sur l’immunité collective –

La campagne de vaccination en Israël, très en avance sur le reste du monde, montre que le vaccin réduit de manière significative le risque d’être contaminé par le Covid mais ne permet pas de tirer de conclusions sur l’immunité collective, selon des experts.

– France et Allemagne ouvertes au vaccin russe –

Spoutnik V, le vaccin russe contre le Covid-19, pourra être distribué en France s’il « correspond aux exigences » scientifiques européennes, a déclaré le gouvernement français. L’Allemagne et l’Espagne ont exprimé la même position, tandis que la Russie, qui veut augmenter la production de son vaccin à l’étranger, a contacté le laboratoire allemand IDT pour le produire en Europe.

– En Amérique latine, vaccins chinois, russe et indien –

La Colombie a approuvé mercredi le vaccin chinois Sinovac et le Nicaragua le russe Spoutnik V. Le Brésil quant à lui compte boucler vendredi l’achat de 30 millions de Spoutnik V et de l’indien Covaxin.

– Interrogations sur le vaccin d’AstraZeneca –

L’agence suisse du médicament a estimé mercredi que des études supplémentaires étaient nécessaires avant d’autoriser le vaccin d’AstraZeneca.

La Belgique a de son côté décidé de ne pas l’administrer pour l’instant aux personnes de plus de 55 ans, faute de données suffisantes sur son efficacité dans cette tranche d’âge.

– Effondrement du trafic mondial aérien en 2020 –

Le nombre des passagers transportés par des compagnies aériennes dans le monde s’est effondré de 66% en 2020 par rapport à 2019, une évolution sans précédent due à la pandémie, a annoncé mercredi l’Association internationale du transport aérien (Iata).

– Tennis: matchs annulés à Melbourne –

Tous les matches prévus pour jeudi à Melbourne, où se déroulent six tournois préparatoires à l’Open d’Australie, qui doit commencer lundi, ont été annulés après la détection d’un cas de Covid-19 au sein du personnel d’un des hôtels de quarantaine où ont séjourné une partie des accrédités, ont annoncé les organisateurs.

– Plus de 2,25 millions de morts –

La pandémie a fait au moins 2,25 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché avec 450.273 morts, suivis par le Brésil (227.563), le Mexique (159.533), l’Inde (154.596) et le Royaume-Uni (108.013).

L’Espagne, qui compte 47 millions d’habitants et qui est l’un des pays d’Europe les plus touchés, a dépassé mercredi les 60.000 décès.

Le nombre des victimes à l’échelle mondiale est globalement sous-évalué. Il se fonde sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé.