Source photo : https://securityconference.org/

Le ministre indien des Affaires étrangères, Subrahmanyam Jaishankar, a rencontré hier, à l’initiative de la haute commission indienne, Arvin Boolell, leader de l’opposition, et Paul Bérenger, ex-Premier ministre et leader du MMM. Il a indiqué sur son compte Twitter hier que sa rencontre avec Arvin Boolell avait permis de « emphasise India’s strong and consistent support to the development of Mauritius ». Son entretien avec Paul Bérenger lui a permis de « exchange views with MMM Party leader and former PM Paul Bérenger on growing India-Mauritius ties » et de « convey India’s continued commitment to progress & development of Mauritius ».

Dans une déclaration au Mauricien ce matin, Arvin Boolell a félicité le ministre indien à l’occasion de la signature du CECPA, qui offre à Maurice la possibilité d’être un tremplin permettant aux opérateurs indiens d’avoir accès au continent africain. « Nous avons eu des échanges sur l’économie, les relations entre la population de nos deux pays et sur la géopolitique. J’ai aussi eu l’occasion de le remercier pour l’aide accordée à Maurice dans la lutte contre la COVID-19 et pour le don de vaccins au pays », a-t-il expliqué.
Au sujet des Chagos, le leader de l’opposition dit avoir évoqué le récent jugement de l’UNCLOS, qui a donné raison à Maurice dans le contentieux qui oppose notre pays aux Maldives concernant le plateau continental situé entre les Chagos et les Maldives. Ces derniers auront à discuter avec les autorités mauriciennes.

Arvin Boolell a ainsi remercié le ministre indien pour l’aide accordée par son pays à Maurice pour l’achat d’équipements. Il a également émis le souhait que l’Inde soutienne Maurice afin de sortir de la liste grise de la FATF et de la liste noire de l’Union européenne.

Pour sa part, Paul Bérenger a expliqué que ce n’est pas la première fois qu’il rencontre le Dr Subrahmanyam Jaishankar. Les échanges qu’il a eus avec ce dernier ont permis de faire le tour des relations bilatérales entre nos deux pays. « Je l’ai remercié pour l’aide apportée à Maurice concernant les vaccins. J’ai aussi souhaité une action commune entre les pays membres de la SAARC, ainsi que Maurice et les Maldives, et je lui ai demandé de ne pas oublier Madagascar et les Comores. »

Si la question du contentieux entre les Maldives et Maurice concernant le plateau continental a été évoquée, cela a aussi été le cas des Chagos. Paul Bérenger affirme ainsi avoir dit souhaiter que, dans le cadre des relations entre les Etats-Unis, le Japon, l’Australie et l’Inde, un soutien soit accordé à Maurice. Il a par ailleurs remercié le ministre indien pour l’aide apportée concernant la construction de la piste d’atterrissage à Agalega, tout en disant n’avoir « aucune inquiétude » au sujet de la présence indienne dans cet archipel.