- Publicité -

Allégations d’abus sexuels à l’école des sourds : La Women’s League du PTr disposée à aider

La Women’s League du Parti Travailliste se dit disposée à venir en aide dans l’affaire des cas d’abus sexuels allégués dénoncés à l’école des Sourds de Beau-Bassin.

- Publicité -

Les membres étaient face à la presse, ce lundi 27 juin, commentant les divers cas d’abus sur les enfants ces derniers jours.

« Nous ne pouvons rester insensibles. Il est clair que le système actuel est débordé et ne fonctionne pas », a affirmé Stéphanie Anquetil, porte-parole.

Cette dernière blâme le gouvernement sur la lenteur de l’introduction du Disability Bill. Un projet de loi qui aurait pour but de protéger les droits des personnes en situation d’handicap et éliminer toute discrimination à leur encontre.

Revenant sur les allégations contre l’orthophoniste Ibrahim Sorefan, elle soutient qu’il faut revoir le recrutement des professionnels, qui travaillent avec des enfants en situation de handicap. « C’est inexcusable qu’une personne non enregistrée se retrouve seule, avec les enfants à donner des cours », scande-t-elle.

Parmi les autres mesures proposées, la porte-parole estime qu’il faut une académie pour le langage des signes, afin de former les professionnels et les officiers de police.

De plus, pour les besoins de l’enquête, il aurait fallu deux sign language interpreters, selon elle. “Nou espere ki pena Cover-up », a-t-elle ajouté.

Elle attire également l’attention sur le silence des ministères concernés et espère connaître les dispositions mises en place pour l’encadrement de ces enfants.

”Kot Minis Sekirite sosial ete? Kifer pa’nn ena kominike? Nou atann ki lotorite donn sipor bann paren », souligne-t-elle. “Nou atann ki lotorite vinn dir ki dispozision pe pran pou retourn bann zenfan dan lekol”.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour