- Publicité -

Arvin Boolell : « Demain lorsque le PTr sera au pouvoir, il sera différent »

« Demain lorsque le PTr sera au pouvoir, il sera différent ». C’est ce qu’a tenu à faire comprendre Arvin Boolell, chef de file du Ptr au parlement, lors de la première conférence de presse du PTr pour 2022, ce jeudi 13 janvier.

- Publicité -

Arvin Boolell a d’emblée fait ressortir les ambitions des rouges. Il promet ainsi « un régime différent » avec « la participation du grand public » et sans la mise en place de « mesures populistes ».

« Nous ne pouvons pas représenter le peuple sans que celui-ci ne soit entendu. Nous viendrons avec des mesures qui seront parfois difficiles mais avec des sacrifices partagés. Les sacrifices ne peuvent être un ‘one way traffic’ », a déclaré ce dernier.

D’ailleurs, le PTr sera, à en croire le chef de file, « beaucoup plus visible sur le terrain » à partir de cette année.

Commentant la pétition électorale de la candidate battue du MMM, Jenny Adebiro, au No 19, Arvin Boolell a indiqué que juste après les élections, alors que le moral était bas pour les rouges, les membres du PTr n’avaient pas le courage d’aller de l’avant et contester les résultats en cour.

Toutefois, Arvin Boolell se dit heureux que le Commissaire électoral, Irfan Raman, n’ait pas objecté à un Recounting au No 19.

« Il a agit dans l’intérêt du public et a démontré son indépendance », a affirmé Arvin Boolell. Il dit ainsi comprendre « l’angoisse » de l’ex-DPM Collendavelloo pour ce Recounting au No 19.

« Aujourd’hui, c’est un Ivan Collendavelloo qui a les mains et les pieds liés avec Pravind Jugnauth », a ajouté Arvin Boolell.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour