Photo d'illustration

L’examen en comité des dotations budgétaires a été bouclé hier à l’Assemblée nationale. Cet exercice a passé l’étape du Committee of Supply sans amendement alors qu’il ne reste que le feu vert de la troisième lecture de mardi prochain. Mais très probablement, lors de cette prochaine séance, les parlementaires auront au menu un autre budget supplémentaire de Rs 23,6 milliards pour l’exercice financier au 30 juin avec absence de la tranche du Question Time.

Peu avant l’ajournement des travaux parlementaires, le budget du ministère de la Fonction publique a été passé au peigne fin. Au cours de cet exercice, le ministre de la Fonction publique, Vikram Hurdoyal, a annoncé que l’United Nations Development Programme (UNDP) finance actuellement un projet ayant trait à l’Electronic Voting Facilities pour les parlementaires de l’Assemblée nationale.

Le député Ehsan Juman s’est aussi interrogé sur l’avenir du projet Human Resource Management System (NRMS), qui a nécessité des investissements de l’ordre de Rs 400 millions jusqu’ici. Le ministre devait déclarer que ce projet avait été initié par le gouvernement PTr-PMSD. Le gouvernement « has struggled » pour mettre ce projet à jour. À ce jour, le gouvernement a investi pas moins de Rs 430 millions dans ce projet. Finalement, le gouvernement a décidé de “wind-up” ce projet pour le remplacer par un autre système.

Auparavant, les dotations budgétaires du ministère des Arts et de la Culture avaient fait l’objet des interrogations des parlementaires. Arvin Boolell a ainsi voulu savoir si la somme budgétée, soit environ Rs 1,4 million, sera suffisante pour restaurer les Archives nationales. Le ministre a répondu que le ministère se concentrait plutôt actuellement sur la construction d’un nouveau bâtiment, raison pour laquelle « on ne compte pas investir de grosses sommes d’argent dans l’actuel bâtiment ».

Répondant à une autre question de Joanna Bérenger, portant sur le financement des Classified Museums, le ministre devait faire ressortir qu’il s’agit là de financer quatre musées privés, dont le Musée de la Photographie et le Musée de la Petite Collection. Le ministre devait déclarer que son ministère songeait à créer une Arabic Speaking Union.
La Backbencher de la majorité Sandra Mayotte a voulu savoir pourquoi le budget de la Mauritius Society of Authors avait augmenté substantiellement. Ce à quoi le ministre a répondu que la raison tenait à la baisse considérable des revenus de la société et qu’il a fallu faire provision pour rémunérer ses 21 employés.

Le budget du ministère de l’Égalité des genres a aussi été passé à la loupe Karen Foo Kune-Bacha a ainsi voulu savoir de la ministre de tutelle, Kalpana Koonjoo-Shah, les implications de l’application Espoir, dont le but est de venir en aide aux personnes en situation de détresse en termes de violences domestiques. À ce jour, 1 730 personnes se sont enregistrées sur cette application. Entre novembre 2020 et juin 2021, 637 Panic Alarms ont été enclenchées, a-t-elle ajouté, tandis que 48 appels téléphoniques ont été passés.

En ce qui concerne l’assistance aux victimes de violences domestiques, elle affirme qu’un total de 376 femmes a reçu assistance entre juillet 2020 et mai de cette année. Par ailleurs, 158 enfants ont également reçu une aide durant la même période. Enfin, l’année dernière, pas moins de 2 435 cas de violences domestiques ont été rapportés.
Joanna Bérenger a pressé de questions la ministre de l’Égalité des genres au sujet de la dotation budgétaire ayant trait à la formation du personnel de son ministère.