La Gambling Regulatory Authority (GRA) a été singled out par le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, dans sa réponse parlementaire au sujet des corps para-publics et agences étatiques pas en règle avec les comptes audités. La démarche était des plus flagrantes au point où l’auteur de l’interpellation parlementaire, Aadil Ameer Meea, s’est demandé en guise de conclusion aux échanges que « I don’t why the Minister of Finance took the example of the GRA ». Il a ajouté que dans la liste, il y a une bonne vingtaine d’institutions, qui sont en retard avec des comptes audités, et certains avec des délais d’une quinzaine d’années.

Dans sa réponse liminaire, le ministre des Finances a fait comprendre que « je souhaite informer la Chambre qu’afin de garantir la soumission en temps voulu des états financiers au National Audit Office par les organismes statutaires, les fonds spéciaux et autres organismes opérant sous l’égide de mon ministère, le 16 février de cette année, mon ministère a publié une circulaire à l’intention de tous les ministères et départements (Circulaire n° 1 de 2021) sur la soumission tardive des états financiers par les organismes statutaires au National Audit Office ».

La suite de la réponse est édifiante dans la mesure où le Grand Argentier se livre à un exercice de Striptease comptable de la Gambling Regulatory Authority (GRA) en retard pour les exercices 2018/2019 et 2019/2020. Il a aussi fait état du National Resilience Fund pour les exercices 2018/2019 et 2019/2020.« Il a été porté à mon attention qu’en juillet 2020, le National Audit Office a recommandé que la GRA consolide les états financiers de l’Autorité et de la Responsible Gambling and Capacity Building Fund en un seul document avant de le soumettre au National Audit Office. Après plusieurs discussions avec toutes les parties prenantes concernées, y compris son conseiller juridique, l’approbation du Conseil d’administration de la GRA a été obtenue le 26 janvier 2021 pour que les états financiers de l’Autorité et du Fonds soient ainsi consolidés », déclare-t-il.

« La soumission tardive des états financiers est en grande partie due à la décision concernant la consolidation des états financiers. En conséquence, la GRA a déjà préparé ses états financiers consolidés pour l’exercice 2018-2019. Le document sera sujet à l’approbation de son conseil d’administration prochainement, avant d’être soumis au National Audit Office. En ce qui concerne les états financiers consolidés pour l’exercice 2019-2020, ils sont en cours de finalisation et seront soumis à l’approbation du Conseil d’administration dès que possible », ajoute Renganaden Padayachy au grand étonnement du député de l’opposition.