- Publicité -

COUR SUPRÊME | Pétition électorale No 8 Suren Dayal n’en démord pas : « Well-engineered plan to bargain votes »

Le candidat battu de l’Alliance Nationale au No 8 (Quartier-Militaire/Moka), Suren Dayal, n’a pas mâché ses mots sur les événements entourant les élections générales du 7 novembre 2019. C’était lors de son contre-interrogatoire dans le cadre de la pétition électorale logée en Cour suprême pour réclamer l’invalidation des résultats du scrutin dans cette circonscription. Il n’a cessé de répéter qu’il y a eu acte de corruption sur toute la ligne avec les annonces du Premier ministre,  Pravind Jugnauth, le 1er octobre 2019 pour l’augmentation de la pension de vieillesse à Rs 13 500, le Performance Bonus en faveur des pompiers, policiers et Prison Officers et l’accélération de la mise à exécution du rapport du Pay Research Bureau (PRB). Suren Dayal parle alors de « maldonne sans précédent » et insiste sur la mainmise du PM sur la Mauritius Broadcasting Corporation (MCB).

- Publicité -

Suren Dayal a été contre-interrogé pendant près de quatre heures par Me Ravind Chetty, Senior Counsel et les avocats des défendeurs, à savoir le Premier ministre Pravind Jugnauth, la vice-Première ministre Leela Devi Dookun-Luchoomun et l’ex-ministre du Commerce Yogida Sawmynaden. Des échanges, notamment sur le discours du PM le 1er octobre 2019, un mois avant les élections générales, lors de la Journée internationale des personnes âgées, au SVICC, à Pailles.

Au sujet de l’annonce de l’augmentation de la pension de vieillesse, passant de Rs 6 210 à Rs 13 500, Suren Dayal devait répondre des plus catégoriquement «  sa mem apel bribery. Sorti Rs 6 210 apre gouvernma dir pou ogmant de Rs 500 à partir janvier 2020. Alor ki li kone pou disoud parlman le 6 oktob, Premie minis inn alor trouve enn lokazion en or lor de sa rasanbleman à Pailles pou vinn anons ogmentasion pansion à Rs 13 500. Apre pou vinn dir ki pou vinn Rs 9 000 a partir desam 2019 ».

Le candidat battu du Labour avance alors  « kan trade for votes li vinn enn bribe elektoral ». Me Chetty l’a confronté au manifeste électoral du Ptr pour les élections générales de 2019, dont une des mesures phares fut l’augmentation de la pension de vieillesse à Rs 10 000 à partir de décembre 2019.

Suren Dayal a acquiescé tout en ajoutant « nou pa gouvernma nou pa prezant bidze. Li dan nou manifes elektoral me seki Alliance Morisien inn fer li en, ak de koripsion ».

À une question de Me Chetty, Suren Dayal devait toutefois concéder qu’il n’a pas rapporté ces annonces du PM qu’il considère comme des actes de corruption à l’Electoral Supervisory Commission (ESC). « J’étais occupé avec ma campagne électorale, qui était une campagne courte mais juste après les élections générales, comme citoyen responsable, j’ai tout de suite logé ma pétition électorale pour dénoncer ces actes de corruption » devait-il soutenir.

Ravind Chetty (RC) : Si je vous dis que les mesures annoncées comme le Performance Bonus, ne sont pas des incitations à voter.

Suren Dayal (SD) : Tout a été orchestré dans l’idée de marchander des votes.

RC : Si je vous dis que vos points avancés ne suffisent pas pour déclarer une élection nulle ?

SD : Je ne suis pas d’accord. Toutes ces mesures concernent différents segments de la population.

RC : Si je vous dis qu’il n’y a eu aucun acte de corruption lors du rassemblement pour les personnes âgées le 1er octobre ?

SD : Il y en a eu.

RC : Concernant la MBC, vous savez qu’il y a un Board ?

SD : Oui mais des personnes du PMO y sont.

RC : Et le directeur général de la MBC ?

SD : C’est le Premier ministre qui l’engage tout comme le Board of Directors.

RC : Avez-vous rapporté la MBC à l’ESC ?

SD : Non. Mais j’ai logé ma pétition électorale pour dénoncer tout cela après les élections générales.

RC : Mais l’ESC n’a jamais appelé le Premier ministre pour s’expliquer !

SD : Non mais il est responsable de tout cela. Tout marche sous son diktat.

RC : Si je vous dis qu’il n’y a pas eu maldonne?

SD : Maldonne sans précédent il y a bien eu.

Me Chetty devait alors revenir à certains faits, soit que Somduth Dulthumun a connu une longue carrière à la MBC et qu’il a été chef du département de Graphic Design. Aussi, que Anooj Ramsurrun n’était ni employé ni consultant à la MBC le 1er octobre 2019, soit le jour de la couverture du rassemblement des personnes âgées à Pailles. Ou encore qu’Anooj Ramsurrun ne faisait pas partie de la rédaction du journal lorsqu’il y travaillait. Suren Dayal a acquiescé. Me Chetty devait aussi le rappeler que ce rassemblement se tient tous les ans et avec différents gouvernements, et compte en moyenne plus de 3 000 personnes présentes. Suren Dayal de répondre par l’affirmative mais ne manque pas d’ajouter «  mais narien ti kouma rasanbleman 2019 kot pe servi biryani ».

Me Chetty a fait ressortir que pour la célébration du 1er octobre 2014 «  ti servi briyani kan Ptr ti o pouvwar », Suren Dayal de lui répondre «  pou oktob 2019 façon fer pa ti parey ». L’avocat lui a présenté  une photo du rassemblement pour les personnes âgées d’octobre 2010 avec Navin Ramgoolam comme Premier ministre mais aussi présents ; SAJ, Suren Dayal, Nando Bodha, Hervé Aimée et le chef juge d’alors Bernard Sik Yuen.

Me Chetty: «  N’y a-t-il pas une convention qui stipule qu’un chef juge ne peut pas assister à une fonction politique ? ».

Suren Dayal : «  Oui mais cette occasion-là c’était à la State House ».

Me Ravind Chetty a conclu son contre-interrogatoire de Suren Dayal dans l’après-midi d’hier. Les représentants légaux de l’ESC, du commissaire électoral et du Returning Officer de prendre le relais. Ils voulaient notamment savoir si c’est le président de la République qui procède à la dissolution du parlement sur avis du Premier ministre. Suren Dayal devait aussi confirmer qu’il n’y a pas eu d’autres plaintes à l’ESC à part celle logée par le PTR contestant le traitement obtenu avec la MBC.


224 277 bénéficiaires de la pension de vieillesse en 2019

Plus tôt dans la journée d’hier, une statisticienne de Statistics Mauritius a soumis des documents en Cour. Chaya Bandinah devait notamment indiquer qu’en juin 2019, 224 277 retraités étaient bénéficiaires de la pension de vieillesse. 10 235 se trouvaient dans le district de Moka. Soit le nombre de retraités concernés par l’augmentation de la pension de vieillesse après les législatives de 2019. Elle a aussi indiqué qu’à mars 2019, il y avait 58 791 employés de la fonction publique, 1 076 pompiers, 1 189 prison officers et 12 713 policiers, soit ceux concernés par le PRB ou par le performance bonus.

Navin Gopal, Assistant Clerk de l’Assemblée nationale, devait quant à lui fournir les Hansards pour la séance du 10 juin 2019, soit le discours du budget prononcé par le Premier ministre et ministre des Finances d’alors, Pravind Jugnauth. Aussi, les Hansards de la séance du 13 juin 2019, soit l’intervention du ministre des TIC d’alors, Yogida Sawmynaden.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour

- Publicité -