« Je tiens à saluer les infirmiers qui ont été frappés de plein fouet par la pandémie de COVID-19 à Maurice et ont travaillé sans relâche pour soigner les malades, risquant leur vie à chaque fois qu’ils se rendaient au travail. » Propos du président Pradeep Roopun, tenus lundi dernier lors du vernissage de l’exposition The Unsung Heroes, rendant hommage aux infirmiers ayant contribué à l’avancement du métier et à tous ceux ayant œuvré pour contenir la propagation du coronavirus. Et ce, dans le cadre de l’International Year of Nurses and Midwives, décrétée par l’OMS, et à l’occasion du 200e anniversaire de la naissance de Florence Nightingale, pionnière dans le domaine des soins infirmiers. L’exposition The Unsong Heroes est une initiative du Ward Manager Ashok Kalloa, qui est également artiste peintre.

Selon Pradeep Roopun, « la contribution des infirmiers pendant la pandémie est exemplaire ». Il poursuit : « Je me sens fier d’être parmi vous, véritables héros de la COVID-19. Vous êtes l’épine dorsale du système et êtes au chevet des malades 24/24h, alors que les médecins voient les malades que quelques minutes. Your contribution in helping others at crucial time must be recognised. »

« Le coronavirus était un gros souci de santé et le développement d’un vaccin suscite des interrogations à travers le monde. La pandémie est encore virulente avec pas moins de 12 000 décès par jour en décembre. Les infirmiers ont un rôle important à jouer dans les mois à venir, et nous souhaitons que 2021 ne soit pas pire que 2020 », reprend-il. Ashok Kallooa, Dhunraj Foolchand, président du Nursing Council, et Francis Supparayen, Registrar du Nursing Council, ont aussi fait les éloges de la profession d’infirmier.

À travers des photos et des dessins, un hommage a été rendu à Cassam Chuttoo, Vishwaprakash Bundhun, Rajnarain Guttee, ancien infirmier devenu PPS, ainsi qu’au Dr Maudhoo pour leurs contributions. Un infirmier qui était en contact avec le patient zéro à l’hôpital Victoria a rappelé à cette occasion qu’il a accompli les tâches quotidiennes auprès du malade admis pour des infections pulmonaires. Son test PCR était négatif, explique-t-il, et il a été traité dans une salle commune.

« J’ai donné des médicaments au patient, mais je ne savais pas qu’il avait la COVID. J’ai interagi avec lui et ses parents, et j’ai découvert qu’il était mort après avoir été testé positif, alors qu’il avait été transféré à l’unité des soins intensifs. Cette expérience a été traumatisante pour moi. Le virus détruit votre système immunitaire », dit-il. « Heureusement que les tests d’amplification génique (PCR) se sont révélés négatifs, et on en rend grâce à Dieu. » Quelque temps après, tout le personnel affecté au traitement du patient zéro avait été placé en quarantaine dans un hôtel du littoral.