Le vice-Premier ministre et ministre des Administrations régionales, Anwar Husnoo, a annoncé qu’un protocole pour les grosses averses sera bientôt mis en oeuvre pour le secteur privé. Les discussions avec Business Mauritius à ce sujet sont arrivées à un stade avancé, estime-t-il.

Intervenant lors des débats sur le budget, il devait soutenir que le secteur public dispose déjà d’un protocole pour les grosses averses. Afin de mettre fin à cette situation discriminatoire, un protocole sera bientôt donc institué pour le secteur privé. Il devait souligner que les services météorologiques de Vacoas ont été transférés sous sa tutelle et que, de ce fait, il entend poursuivre leur modernisation « pour qu’il y ait des prévisions plus exactes » et que « les planteurs et les fermiers soient tenus informés de la situation atmosphérique ».

Parlant des critiques émises par l’opposition à l’effet que la taxe immobilière ne sera pas abolie, il devait souligner que « personne ne pouvait se douter des retombées de la Covid-19 ». Mais « le gouvernement y croit toujours et il viendra avec une décision au moment opportun ». Il trouve cependant « antipatriotique » la déclaration de membres de l’opposition à l’effet que le gouvernement « n’a pas bien géré la crise » de la Covid-19. « It is easy to criticise and to be wise after the event », dit-il. « Beaucoup de critiques ont été émises par l’opposition. Certains d’entre eux étaient “cheap”. Mais si l’opposition est prête à collaborer, elle est la bienvenue. »

Le ministre Husnoo s’est aussi attardé sur le problème démographique du pays. Maurice, dit-il, « fait face actuellement à un gros problème », poursuivant : « Si on continue sur cette lancée, il y aura dans 30 ans 200 000 personnes en moins, soit 18% de la population actuelle. Comment continuer à développer le pays dans ce contexte ? Pour résoudre la situation, une femme doit avoir plus de deux enfants. C’est pourquoi le gouvernement a décidé d’inviter les professionnels étrangers à venir s’installer à Maurice afin de développer une masse critique pour le développement du pays, comme c’est le cas à Singapour. »
Anwar Husnoo a aussi évoqué les exemptions à l’impôt, qui ont augmenté « de façon significative pour encourager les gens à avoir plus d’enfants ». Il devait souligner également que les employés des collectivités locales ont été « très actifs durant la période de la Covid-19 ». Raison pour laquelle il a tenu à les remercier « pour leur dévouement ».

Il a aussi indiqué que le gouvernement est en train d’accorder « beaucoup d’importance aux projets d’infrastructures dans les collectivités locales », soit pour un montant de Rs 800 millions. Il a cité plusieurs projets, dont la mise sur pied de 18 incinérateurs, la rénovation du Plaza, la création d’un centre sportif à Plaine-Verte et la construction de plusieurs marchés dans les villages. Enfin, pour résoudre le problème des déchets solides, un nouveau programme de recyclage et de compostage sera mis en place, dit-il.