Les leaders des trois partis de l’opposition parlementaire, le PTr, le MMM et le PMSD, soit Navin Ramgoolam, Paul Bérenger et Xavier-Luc Duval ainsi que le leader de l’opposition, Arvin Boolell, qui se sont rencontrés hier à Hennessy Park Hotel, ont confirmé leur désir de conclure une alliance afin de constituer « une alternative crédible au gouvernement actuel ».

La première rencontre, qui a duré environ une heure, a été essentiellement consacrée aux contours d’un éventuel programme gouvernemental commun. Xavier-Luc Duval, qui agissait comme porte-parole du groupe hier, a confirmé que la réunion a été consacrée au programme gouvernemental. Il s’agit, selon lui, de faire un travail « plus coordonné » et même « éventuellement » une alliance électorale entre les trois partis politiques.

Cette réunion a permis d’éliminer les aspérités qui auraient pu mettre en péril la coopération entre les trois partis. Il s’agit maintenant d’aller de l’avant avec en tête les élections municipales. Les discussions se poursuivront lundi prochain à 11h00. Il sera toujours question du programme gouvernemental, mais les échanges concernant la constitution d’une équipe capable de mettre en œuvre le programme gouvernemental se poursuivront. À ce propos, les observateurs politiques attendent avec impatience de voir le rôle que jouera le leader du Parti travailliste, Navin Ramgoolam. Bien qu’il soit toujours candidat pour le poste de Premier ministre, il existe un courant qui souhaiterait qu’il occupe les fonctions de président de la République sans que la Constitution ne soit amendée pour lui donner des pouvoirs supplémentaires. Le rôle de Paul Bérenger, qui a déjà déclaré qui ne souhaite pas que son parti le présente comme Premier ministre, apparaît comme secondaire à ce stade. Toutefois dans les milieux de l’opposition parlementaire, on déplore le ton sur lequel Yousuf Mohamed a présenté l’alliance de l’opposition sur une radio privée, considérant « maladroit » le timing choisi.

Samedi, le leader du MMM, Paul Bérenger, avait insisté sur le fait que le gouvernement de Pravind Jugnauth ne partira pas avant quatre ans s’il n’y a pas une bonne alliance électorale. « J’ai déjà dit que l’état dans lequel se trouve l’île Maurice est dû surtout au MSM. Je souhaite une alliance éventuelle, pas à n’importe quelle condition », avait-il déclaré. Navin Ramgoolam avait récemment souligné que l’idée d’une alliance électorale avait été émise par le PTr. De son côté, Xavier-Luc Duval a souligné aussi l’importance d’une alliance électorale à condition « qu’il y ait un bon programme commun et une équipe commune pour le mettre en pratique ».

Il est intéressant de noter que les représentants des trois partis politiques de l’opposition étaient présents à Grand-Gaube, dimanche, à l’occasion de la Journée familiale organisée par le leader du PMSD, Xavier-Luc Duval, au Domaine Le Hurlevent, à l’occasion de la commémoration du 90e anniversaire de la naissance de sir Gaëtan Duval.

Le leader du Parti travailliste, Navin Ramgoolam, avait profité de l’occasion pour souligner le rôle de sir Gaëtan Duval dans le développement économique du pays. C’est lui qui a remis le premier prix aux gagnants du concours de peinture de l’effigie de sir Gaëtan Duval, organisé par Dorine Kim Soo, vice-présidente du PMSD. Le leader de l’opposition, Arvin Boolell ainsi que président du MMM, Reza Uteem, étaient également présents à Grand-Gaube.