Pravind Jugnauth a, hier, été appelé à commenter les versions données en cour par les syndicalistes Salim Muthy et Narendranath Gopee, soit le remboursement des clients du Super Cash Back Gold (SCBG) et le rapport du PRB respectivement. Le PM avance qu’il n’avait pas accepté l’invitation du ‘comité victim group BAI’ pour un rassemblement au Rabita Hall, le 20 octobre 2019, «  parce qu’il n’y avait rien de nouveau à communiquer au comité. Le National Property Fund Ltd (NPFL) avait déjà conclu un accord avec ces clients de l’ex-BAI en 2017, il n’y avait rien de nouveau à proposer ».

Pravind Jugnauth estime par ailleurs que cette annonce de Salim Muthy que « ena 75 000 vot dan nou lame » s’apparente à du chantage, soit un délit punissable sous la Representation of People’s Act ; « ce qui voulait dire que s’ils étaient satisfaits d’obtenir ce qu’ils voulaient, ils pourront donner 75 000 votes en retour au parti qui leur donnera satisfaction ».

Pravind Jugnauth fait ressortir d’autant plus qu’il « n’était pas au courant » de réunions de négociations obtenues par Salim Muthy, soit les 30,31 octobre et le 1er novembre 2019. Le PM a insisté sur le fait qu’il y avait un Final Settlement Agreement en juillet 2017 où une formule avait été trouvée pour rembourser les clients du SCBG mais que jusqu’à l’heure, certains n’ont pas encore obtenu de remboursement par manque de moyens financiers.

Pravind Jugnauth souligne ainsi que « it’s still unfinished business » et qu’aucun nouvel accord n’a été conclu en 2019. Et d’ajouter aussi que dans le manifeste électoral de l’Alliance morisien, aucune mention n’a été faite de nouvelles mesures prises pour les clients du SCBG. Le PM devait soutenir qu’il n’a pas fait de promesses avant les élections générales de 2019 qui sont passées outre une décision du Cabinet ministériel.

Il devait aussi tâcler le président de la FCSOU Narendranath Gopee, en affirmant que le rapport du PRB peut être appliqué de façon rétroactive. « Ce n’est pas le rapport qui est appliqué mais les recommandations faites, donc de mettre en oeuvre les recommandations rétroactivement avant la publication du rapport est possible », a affirmé Pravind Jugnauth se disant alors « surpris » des propos de Narendranath Gopee. 

Interrogé sur le statut de la mise en application du nouveau rapport PRB, le PM a soutenu qu’il y a eu un délai en raison de la crise sanitaire due au COVID-19 et le fait que les consultations n’ont pu avoir lieu en raison du confinement. Sur l’annonce du One-Off Performance Bonus aux policiers, prison officers et pompiers, comme recommandé dans le rapport PRB de 2016 et annoncé par la suite comme mesure dans le manifeste électoral de l’Alliance morisien, Pravind Jugnauth a été catégorique.

« Pour la mise en oeuvre de cette mesure, il faut un Performance Appraisal report sur tous les officiers éligibles, qui est un long processus. J’ai été informé qu’il y avait plus de 12 000 officiers de différentes unités qui étaient concernés ». Le PM d’annoncer toutefois que le One-Off Performance Bonus a été payé depuis décembre 2019 et ce, jusqu’à juin 2020. Le PM a soutenu que pour cette mesure, l’État a déboursé Rs 95 millions.