Photo d'illustration

Dans une tentative d’enrayer la série de manifestations citoyennes, avec la prochaine annoncée par Bruneau Laurette devant la propriété résidentielle du Premier ministre, Pravind Jugnauth, à Angus Road, pour le samedi 7 novembre, soit pour marquer le 1er anniversaire des dernières élections générales, deux autres demandes de permission sous la Public Gathering Act ont atterri subséquemment sur le bureau du commissaire de police, Khemraj Servansing. Dans les deux cas, les demandeurs sont annoncés comme des proches de l’hôtel du gouvernement, et plus précisément, deux ministres se présentant sur le front de manière régulière.

La première demande émane de Ramprakashsing Budlorum, habitant rue Dr Reid, à Beau-Bassin, en vue d’organiser « a public gathering on 7th November in front of the residence of Dr Navin Ramgoolam situated at River Walk Vacoas starting at 14 h 00 and ending at 16 h 00 ». Ce proche du gouvernement ajoute que « this is because of our deep concern for the failure of Dr Navin Ramgoolam to give a proper explanation on the Rs 220 M found in his coffers ».

L’autre manifestation, devant la résidence du leader du MMM, Paul Bérenger, est organisée par Bert Olivette de la circonscription de Port-Louis Nord/Montagne-Longue (No 4), avec Joe Lesjongard en tant que ministre. Il compte réunir un maximum de 10 personnes le samedi 7 novembre « to show my disappointment as a citizen that Paul Raymond Bérenger is still in post after the allegations made in the case of BWSC ».
Avec la demande initiale de Bruneau Laurette pour un rassemblement à Angus Road le même jour et presque à la même heure, ces deux nouvelles demandes venant de milieux proches du gouvernement constituent un “Tackle” au commissaire de police pour les autorisations.

Affaire à suivre…