Le ML d’Ivan Collendavelloo entame une restructuration en prélude aux discussions en vue des élections municipales

Le Mouvement Socialiste Militant (MSM) a arrêté un calendrier de mobilisation politique sur le terrain dans la perspective de la nouvelle étape de réouverture du pays annoncée pour le mois d’octobre. Une série de réunions régionales est annoncée  à commencer par Port-Louis Nord/Montagne Longue (No 4) cet après-midi et Grande-Rivière-Nord-Ouest/Port-Louis Ouest (No 1) demain. Ces réunions devraient toutefois se tenir en respectant les directives sanitaires, avec le mot d’ordre lancé par les dirigeants du Sun Trust que ces rassemblements ne dépassent pas la jauge de cinquante personnes.

Au Sun Trust, on affirme que le parti compte réactiver ses cellules politiques à travers le pays avec un intérêt particulier sur les régions urbaines. Prochaines municipales en vue ! Ainsi le président du MSM et ministre de l’Énergie et des Services publics, Joe Lesjongard sera en compagnie de ses deux colistières, Subhasnee Luchmun-Roy et Joanne Tour à Le-Hochet, Terre-Rouge pour donner le ton de cette reprise des activités politiques du parti.

Après le No4 cet après-midi, un autre comité régional devrait se tenir demain dans la circonscription No 1.  Par ailleurs, l’état-major du parti accélère aussi  le suivi des projets urbains avec la tenue de réunions hebdomadaires de Monitoring  au Sun Trust avec les responsables de divers comités municipaux. Des rencontres au QG du parti avec des conseillers MSM des villages et aussi des conseils de district sont aussi à l’agenda. D’ailleurs, un rendez-vous a déjà été pris pour ce samedi entre les dirigeants du parti et des élus des villages du Nord pour passer en revue les développements réalisés sur le terrain depuis les élections villageoises de novembre dernier.

En parallèle, avec le démarrage de ces rencontres politiques sur le terrain, le Muvman Liberater d’Ivan Collendavelloo devrait entamer à travers d’une réunion de son état-major politique cet après-midi à Rose-Hill une phase de restructuration de ses instances politiques avec des postes restés vacants depuis le départ d’Anil Gayan ou encore d’Eddy Boissézon.

Cette réorganisation s’inscrirait en prélude aux discussions qui devraient se tenir entre les leaders de L’Alliance Morisien au sujet de la stratégie pour les prochaines municipales. La posture de l’ancien Deputy Prime Minister et leader du ML, révoqué par le Premier ministre Pravind Jugnauth avec l’éclatement de l’affaire St-Louis en juin 2020, est très suivi par Lakwizinn du PMO avec notamment le principal concerné pratiquant un langage nuancé sur les dossiers tels que le rapport Britam ou encore « les principes » qui n’ont pas été observés dans son cas.

Des sources avisées affirment que l’ancien No 2 du gouvernement serait très critique par le Modus Operandi de l’Independent Commission Against Corruption dans l’affaire St-Louis et la bombe à retardement de Rs700 millions. Le ML n’écarterait pas la revendication d’un portefeuille ministériel avec le temps que prendra le leader pour « clear his name » face aux allégations de bribes dans le cadre de l’allocation du contrat St-Louis à la firme danoise BWSC en 2016. Ainsi le ML qui n’a que deux députés élus autre que l’ancien DPM, le Deputy Speaker Zahid Nazurally et le PPS Ismael Rawoo, pourrait réclamer au sein de la majorité que l’un des deux soit nommé ministre. Il y aurait aussi des bruits quant à la nomination d’un nouveau Attorney General dans pas longtemps.

Affaire à suivre…