- Publicité -

Rezistans ek Alternativ : “La faillite de la politique sanitaire du pays”

Le parti écosocialiste Rezistans ek Alternativ (ReA) a tenu, hier, une conférence de presse pour dénoncer la mauvaise gestion de la crise Covid par le gouvernement. Inquiets, Ashok Subron et Stefan Gua ont ainsi pris la parole pour une prise de conscience collective de la population qui est confrontée à un taux grandissant de contaminations et de morts au Covid.

« La situation est bien grave dans le pays. Cette conférence se passe dans un moment très important dans l’histoire de notre pays où l’on assiste à une double faillite: celle de la politique sanitaire mise en place depuis la deuxième phase de déconfinement et celle des pressions et de l’imposition d’un modèle économique qui a fait son temps avant Covid  », dit Ashok Subron.

- Publicité -

Rappelant les débuts de la pandémie et des décisions prises par les autorités qui n’ont fait que fragiliser le mécanisme de protection du pays, ReA affirme qu’il y a actuellement une politique sanitaire meurtrière et une politique pour museler le peuple.

Par ailleurs, ReA soutient qu’il y a eu « manipulation des chiffres dans la 2e phase de déconfinement », avec des anomalies relevées au niveau de chiffres fournis par le ministère de la Santé. « En octobre, l’on a noté 141 morts et une réduction par 55 % des contaminations, alors qu’en novembre l’on a enregistré 372 morts et 4,454 cas de contamination, soit bien moins que le mois précédent », a avancé Ashok Subron.

Selon lui, « c’est le résultat d’une manipulation meurtrière. » ReA a aussi vertement dénoncé les nombreux projets de loi  »liberticides » passés, dont l’IBA Act pour tenter de faire taire les citoyens qui ont dû, depuis 2020, subir les conséquences de la pandémie. Face à cette insensibilité des autorités, ReA appelle à une prise de conscience collective.  »Le peuple doit agir, prenant en considération les restrictions sanitaires », dit Ashok Subron.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour