Le ministre Alan Ganoo a multiplié ses contacts et sa campagne de lobbying auprès de nouveaux conseillers du village de Rivière-Noire, en vue de renverser une situation politiquement compromettante.

Aux dernières nouvelles, l’opposition, qui avait compté une avance à la proclamation des résultats, pourrait être coiffée au poteau lors de l’élection du nouveau président du District Council, soit le contrôle de la région. Au cours des dernières 24 heures, le candidat désigné par l’opposition aurait vu ses chances, d’être élu à la présidence, être anéanties par deux votes, qui étaient pourtant assurés, vu l’appartenance politique des élus.

Affaire à suivre…