Photo illustration

Une “mega blood donation” sera organisée le 16 décembre sur l’esplanade du bâtiment Emmanuel Anquetil à Port-Louis par le ministère de la Santé, en collaboration avec la Blood Donors Association.

L’objectif est de recueillir plus de 1 500 pintes de sang pour répondre aux besoins des patients durant cette période festive. Les fonctionnaires sont aussi appelés à participer en grand nombre à cet événement. Le Secretary for Public Service, Swaminathan Ragen, a demandé aux Supervising Officers de faire des arrangements afin de permettre aux fonctionnaires d’aller donner leur sang.

Selon Subhanand Seegoolam, président de la Blood Donors Association (BDA), la situation n’est pas réjouissante en ce moment. « On est en train de récolter environ 40 pintes de sang par jour alors qu’il fallait récolter au moins 150 pintes pour subvenir aux besoins de patients », a-t-il dit. Il craint qu’avec l’arrivée de la période festive, les gens se montrent peu intéressés à donner leur sang car ils sont préoccupés par autres choses en moment.
« Chez la Blood Donors Association, le téléphone ne cesse de sonner pour réclamer des pintes de sang. C’est pourquoi nous avons décidé d’organiser cette mega blood donation », a déclaré président de la BDA. Et d’ajouter : « Les gens doivent être motivés pour donner leur sang car il s’agit là de sauver des vies humaines. Nous allons devoir cependant demander aux gens de respecter la distanciation physique. Nous souhaitons que les gens viennent en grand nombre. » Il a profité de l’occasion pour dire qu’il a constaté qu’il n’y a pas beaucoup de jeunes donneurs de sang en ce moment.

« C’est un véritable défi auquel nous sommes en train de faire face en ce moment. À ce jour, seulement 10% de jeunes de la population sont en train de faire don de leur sang. Il s’agit plutôt de ceux âgés entre 18 à 25 ans. Il faut que les jeunes de cette tranche d’âge viennent donner leur sang pour une bonne cause. Il ne faut pas que les jeunes aient peur de donner leur sang », a affirmé le président de l’association. Il a déclaré que la Blood Donors Association a créé un club des jeunes donneurs.

À ce jour, environ 300 jeunes se sont fait enregistrer auprès du club « Ils ont pris l’engagement de leur sang mais cela n’est pas suffisant. Nous espérons que d’ici l’année prochaine nous allons pouvoir recruter au moins 1 500 jeunes », a-t-il indiqué. Le président de la BDA a souligné aussi que la COVID-19 avait sérieusement affecté le programme de collecte de sang dans les institutions scolaires. « Il faut savoir que durant cette période, le Cardiac Centrer de Pamplemousses avait effectué une soixantaine d’opérations du cœur. Il a fallu donc aller collecter le sang à domicile », a-t-il affirmé.

Les entreprises se montrent aussi réticentes à donner l’autorisation à leurs employés pour venir faire don de leur sang car ces derniers devront s’absenter de leurs lieux de travail pour cela. Le président de la BDA invite les chefs d’entreprise à être plus souples pour les donneurs de sang. Il est à noter que depuis janvier à ce jour, la BDA a recueilli au moins 40 000 pintes de sang. L’objectif est d’arriver à au moins 50 000 pintes de sang annuellement.