Photo illustration (Photo by Money SHARMA / AFP)

En conférence de presse ce jeudi, 29 octobre, le porte-parole du gouvernement, Zouberr Joomaye, a déclaré que la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) est en négociation avec les hôteliers afin qu’ils remboursent la totalité des frais de séjours des personnes qui ont été testées positives à la Covid-19 dans les hôtels et qui doivent être transférées dans des hôpitaux.

« Ce remboursement intégral concerne les personnes qui ont déboursé de l’argent pour l’hôtel et qui ont été testées positives, et qui doivent obligatoirement être admises à l’hôpital ENT », a affirmé Zouberr Joomaye.

Par ailleurs, il y aura bientôt des hôtels 2 étoiles qui seront mis à disposition sur la plateforme de réservation de la MTPA, et qui coûteront moins cher. Cette mesure vise à alléger le fardeau financier des personnes en difficulté. « Les négociations sont en cours pour que les frais de quarantaine diminuent le plus possible », ajoute le porte-parole du gouvernement.

Il indique également qu’à presqu’un mois de la réouverture des frontières,  4 700 passagers sont rentrés à Maurice depuis la mise en opération des vols commerciaux. A savoir que le gouvernement avait, à la base, prévu 5 000 places d’avion pour le mois d’octobre.

Parmi ses 4 700 passagers, 32 cas positifs ont été recensés durant le mois d’octobre, soit moins de 1% de contamination. « Cela permettra d’établir une stratégie par rapport à l’accès aérien. Nous tiendrons en compte les facteur externes avant de prendre des décisions », indique Zouberr Joomaye.

A ce jour, 1 312 personnes sont en quarantaine dans 21 hôtels et centre récréatif.

Du 19 mars au 30 septembre, 9 300 rapatriements ont eu lieu au total.

À la semaine dernière, 105 demandes de rapatriement ont été enregistrées. Le Dr Gaud avance qu’un comité interministériel comprenant le ministère des Affaires étrangères, du Tourisme et de la Santé travaille conjointement afin que les dossiers soient vus avec le « plus d’honnêté possible et soit le plus juste possible ».