Photo illustration

Les pêcheurs, affectés par la marée noire causée par le naufrage du Wakashio, pourront à nouveau toucher leur allocation de Rs 10 200 à partir de ce mois-ci. C’est l’annonce qui leur a été faite par le ministre Sudheer Maudhoo, lors d’une réunion à la Maison des pêcheurs, à Mahébourg, en début de semaine. Cette aide provenant du Wakashio Solidarity Fund sera étendue également aux pêcheurs sans cartes et aux « banians ».

L’allocation avait été supprimée suivant la réouverture de la pêche hors lagon dans la région. Ils avaient eu la mauvaise surprise de découvrir qu’ils n’avaient obtenu que Rs 3 600 comme allocation à la fin de décembre. Mécontents, ils étaient venus demander des explications au ministre de la Pêche, Sudheer Maudhoo, qui, à son tour, a promis de porter le dossier au conseil des ministres. La situation a finalement été clarifiée : les pêcheurs professionnels du sud-est, tout comme les pêcheurs sans cartes et les « banians », continueront à toucher leur allocation de Rs 10 200, jusqu’à la levée d’interdiction de pêcher dans le lagon. Le montant nécessaire sera également ajusté pour le mois de décembre.

Judex Rampaul, du Syndicat des pêcheurs, et Rajni Lallah, du Komite Konzwin Peser San Kart, avaient représenté les pêcheurs lors d’une réunion avec le ministre Maudhoo, le 7 janvier dernier, pour lui faire part des difficultés rencontrées par les pêcheurs. Ils avaient, en outre, expliqué que ces derniers n’étaient ni formés, ni équipés pour aller pêcher hors du lagon et que la mer était souvent houleuse dans cette région, exposée aux vents du sud-est.

Lors de la réunion de lundi dernier à la Maison des Pêcheurs de Mahébourg, le ministre a expliqué que cette réalité n’avait pas été prise en considération. Généralement, les allocations sont supprimées, lorsque les activités sont à nouveau autorisées, comme cela a été le cas pour les skippers. Mais la situation est différente pour les pêcheurs, puisqu’il est toujours interdit de pêcher dans le lagon.

Les pêcheurs de toute cette partie de la côte, allant de Mahébourg à Grande-Rivière-Sud-Est, en passant par Ville-Noire, Petit-Bel-Air, Rivière-des-Créoles, Bois-des-Amourettes, Vieux-Grand-Port, Petit-Sable, Deux-Frères et Quatre-Soeurs, entre autres. La question des pêcheurs sans carte a aussi été évoquée. Le ministre a rappelé que l’émission de 500 nouvelles cartes pour la pêche hors du lagon est prévue. Des procédures sont en cours pour la finalisation de la liste et la formation.