On connaît l’attachement de Mgr Ian Ernest pour la communication du temps du temps il dirigeait le diocèse de Maurice et la peine qu’il se donnait pour nourrir l’organe de communication, de ce diocèse, Le Cordage, qui fait toujours son oeuvre après son départ pour sa nouvelle affectation au Centre Anglican de Rome. Voir notre compte rendu du numéro de décembre 2020 dans notre édition du dimanche 7 février 2021. Plus loin, nous insérons des extraits d’un article par I. MEDIA sur le combat de Mgr Ian Ernest en faveur de l’oecuménisme, « Mgr Ian Ernest, un pont entre Rome et Cantorbéry ».

Mgr Ian Ernest, si Le Cordage à Maurice a eu votre bénédiction, vous n’en démordez pas au Centre anglican de Rome (CAR) pour vous équiper d’un nouvel organe de communication, le Centro News. Vous en êtes déjà au deuxième numéro. Parlez-nous en…
— Ce Centro News est en effet une nouvelle initiative de cette direction. Comme l’un des aspects de notre vocation est de promouvoir la visibilité de la Mission de ce lieu unique de rencontre et de dialogue qu’est le CAR, il est impératif de renforcer notre capacité de communication afin que nous puissions toucher un plus grand nombre de personnes. En tant qu’organisation caritative, il est également de notre responsabilité de collecter des fonds pour la pérennité de cette institution et ce Centro News est un outil qui pourrait contribuer à susciter l’intérêt des donateurs potentiels. Le Centre anglican de Rome dispose d’un réseau mondial connu sous le nom de « Amis de l’ACR » et cet outil de communication est un moyen de faire prendre conscience du rôle du Centre à Rome. Centro News a un précédent qui était opérationnel au cours des trois ou quatre dernières années…
Au cours des trois ou quatre dernières années, un magazine de haut niveau académique et journalistique connu sous le nom de Centro, une publication trimestrielle a été produit et peut être consulté sur notre site Web : www.anglican centreinrome.org. C’était plutôt une revue académique, mais sous ma direction et avec le soutien du Conseil supérieur, il a été estimé que nous devions être plus informatifs afin de pouvoir visualiser la dynamique de l’activité œcuménique à Rome et avec le Vatican. Ma responsabilité est d’être un pont entre la Communion anglicane et l’Église catholique romaine. Cette nouvelle approche a certainement aidé à montrer à quel point l’œcuménisme réceptif est bien vivant ici à Rome.

Quelle sera la fréquence de cette nouvelle variante du Centro?
— Cette publication en ligne sera publiée tous les trois mois et nous avons l’intention d’avoir un magazine à part entière chaque année, qui sera davantage de nature académique.

Parlez-nous des sujets d’intérêt qui y seront abordés.
— Des projets de collaboration œcuménique sont en cours avec le Dicastère pour le développement humain intégral en ce qui concerne notre intérêt à défendre la dignité humaine qui est constamment menacée. Des questions telles que la traite des êtres humains, les migrants et les réfugiés et l’environnement sont nos principales priorités. Les webinaires qui seront offerts cette année aborderont ces questions. Nous travaillons également sur la manière dont nous pourrions favoriser une approche commune du Monde dans son ensemble à une époque post-Covid. Tout cela relève de la dernière lettre encyclique du pape François «Fratelli Tutti» et de la Vision définie par l’archevêque de Cantorbéry: «Que ton royaume vienne».

Peut-on connaître l’équipe qui oeuvre avec vous sur cette publication?
— Dans l’équipe travaillant sur le Centro News, nous avons moi-même comme directeur, Kamla Ernest comme graphiste, Mme Catherine Pepinster, ancienne rédactrice en chef de La Tablette, une publication catholique romaine en Angleterre, et l’agent de développement de l’ACR édite le matériel et contribue en tant que journaliste à cette publication. Le directeur du centre de l’ACR travaille pour la diffusion de Centro News.