« Mo pa dan bann palab, bann rimer, bann foste. Je n’ai pas le temps de m’occuper de ces choses », a déclaré le Premier ministre, Pravind Jugnauth, cet après-midi, mardi 2 février, durant une « site visit » de la première phase du Verdun Bypass.

Répondant à ses détracteurs, le chef du gouvernement a affirmé se concentrer sur son travail afin de réaliser les projets annoncés depuis le début de son deuxième mandat.

La première phase du Verdun Bypass, au coût de Rs 336 millions, commencera à partir de la route Moka – Camp De Masque – A7, après le village d’Alma, et offrira un itinéraire alternatif jusqu’à la route de liaison Terre-Rouge – Verdun – Trianon, M3, et ce, sans qu’il ne soit nécessaire de traverser le village de Verdun.

Dans une prochaine phase, une nouvelle liaison sera construite par un nouvel échangeur sur la M3 pour relier le Bypass de Saint-Pierre et la route A7.

En attendant la construction de la jonction, à niveaux séparés, proposée sur la M3, le Bypass de Verdun sera relié à la M3 par des rampes d’accès.

Le projet comprendra ainsi la construction d’une nouvelle chaussée unique d’environ 3,5 km de long avec des accotements de 1,5 m des deux côtés, la construction d’un pont, et la construction d’un rond-point, entre autres.

La réalisation du projet devrait s’étendre sur 18 mois. Celle du Bypass de Verdun devrait ainsi débuter en mai 2021 pour prendre fin en novembre 2022.