Everton's players celebrate their fourth goal during the English Premier League football match between Everton and Brighton Hove and Albion at Goodison Park in Liverpool, north west England on October 3, 2020. - Everton won the game 4-2. (Photo by Jan Kruger / POOL / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or 'live' services. Online in-match use limited to 120 images. An additional 40 images may be used in extra time. No video emulation. Social media in-match use limited to 120 images. An additional 40 images may be used in extra time. No use in betting publications, games or single club/league/player publications. /

Everton a poursuivi son sans faute en Premier League samedi en écrasant Brighton (4-2) lors de la 4e journée, alors que Leeds a accroché Manchester City (1-1) et que Chelsea a renoué avec le succès en battant Crystal Palace (4-0).

– On n’arrête plus Everton –

Everton a confirmé son démarrage canon avec un quatrième succès consécutif, un nouveau but de son goleador Dominic Calvert-Lewin et un doublé de James Rodriguez.

Avec 12 points, les Toffees sont provisoirement premiers du championnat.

« Nous sommes très satisfaits de notre départ, nous avons très bien joué sur cette période », s’est satisfait Carlo Ancelotti.

« Mais ce n’est que le début de la saison. Maintenant il y a la trêve internationale (…) il faudra revenir avec le même esprit et la même attitude », a poursuivi l’Italien qui sait que le prochain match, le 17 octobre, sera le derby de la Mersey, contre le champion en titre Liverpool.

Malgré des conditions météorologiques défavorables, Everton a pris l’avantage par Calvert-Lewin, convoqué en sélection nationale cette semaine pour la première fois, de la tête (1-0, 16e).

Avec ce 6e but en championnat, l’attaquant, qui avait signé un triplé en Coupe de la Ligue en milieu de semaine, devient le premier joueur d’Everton à marquer lors des 4 premières journées de Premier League.

Une bourde du gardien international anglais, Jordan Pickford, a permis aux Seagulls d’égaliser (1-1, 41e), mais Everton a vite repris les devants sur une tête de Yerry Mina après un coup-franc de James Rodiguez (2-1, 45+1), un but 100% colombien.

Rodriguez a inscrit un doublé en seconde période (3-1, 52e et 4-1, 70e), portant son bilan à 3 buts et 3 passes décisives en 5 rencontres avec son nouveau club.

La superbe réduction du score par Yves Bissouma dans le temps additionnel, d’une volée de 20 mètres (4-2, 90+1), ne change pas grand chose.

– Leeds tient tête à City –

Disputée sous une pluie incessante, la confrontation très attendue entre Marcelo Bielsa et Pep Guardiola a renvoyé les deux entraîneurs dos à dos.

Après avoir bousculé Liverpool à Anfield (défaite 4-3) pour la première journée, le promu, passées 20 premières minutes difficiles, a de nouveau tenu tête à une équipe du gratin.

Étouffés par le pressing et la rapidité d’exécution de City, les Peacocks ont cédé à la 17e minute sur un ballon perdu dans leur camp et exploité par Raheem Sterling d’une frappe d’une vingtaine de mètres (0-1, 17e).

Mais les blancs ont progressivement rééquilibré la possession et auraient égalisé avant la pause sans un Ederson décisif devant Connor Dallas (37e) puis Luke Ayling (45+1).

Le gardien brésilien a été bien moins à son avantage à la 59e minute, ratant son dégagement sur un corner et offrant ainsi l’égalisation à Rodrigo, entré en jeu 3 minutes plus tôt (1-1).

Il s’est rattrapé en déviant sur la transversale, du bout des doigts, après une sublime détente, une tête de Rodrigo (69e).

« Cela a été un bon match et un résultat juste », a estimé Guardiola. « Malheureusement, nous n’avons pas pu gagner, mais (…) je ne me plains pas une seule seconde ».

Au final, le point n’est pas une mauvaise affaire pour les vice-champions d’Angleterre, mais le contenu du match laisse à désirer – notamment le manque de précision de ses attaquants devant le but (23 tirs, 2 cadrés seulement) et sa défense encore peu rassurante.

– Chelsea accroche le bon wagon –

Après une défaite contre Liverpool et un nul contre West Bromwich Albion, Chelsea est reparti du bon pied en disposant de Crystal Palace (4-0) et remonte provisoirement à la 4e place.

La victoire a été longue à se dessiner, Chelsea souffrant dans sa production offensive du manque d’automatismes entre Kai Havertz et Timo Werner, arrivés cet été et Tammy Abraham et Callum Hudson-Odoi.

Face à des adversaires recroquevillés, les Londoniens, avec Thiago Silva et Edouard Mendy, ont obtenu leur premier match sans encaisser de but de la saison.

En seconde période, Ben Chilwell, transfuge de Leicester, a ouvert le scoren (50e) et offert d’un centre précis le deuxième but à la tête de Kurt Zouma (2-0, 66e), pour sa première titularisation avec Chelsea.

Le milieu de terrain Jorginho a ensuite inscrit deux penalties en quatre minutes (3-0, 78e et 4-0, 82e) en prenant à deux reprises le gardien adverse à contre-pied sur sa gauche.