Tenu en échec (1-1) chez l’avant-dernier West Bromwich Albion, Manchester United voit City se détacher en tête de la Premier League, dimanche pour la 24e journée, alors que Pierre-Emerick Aubameyang a réveillé Arsenal avec un triplé contre Leeds.

– Manchester United décroche

Les hommes d’Ole Gunnar Solskjaer voient leurs rêves de titre s’étioler avec une seule victoire et trois nuls sur les cinq derniers matches.

S’ils reprennent la 2e place à Leicester à la différence de but, ils sont maintenant à 7 longueurs des Citizens qui disputeront un match en retard en milieu de semaine prochaine, à Everton.

Chez l’avant-dernier et la plus mauvaise défense du championnat, Manchester United s’est retrouvé mené après moins de deux minutes de jeu.

Sur un centre plutôt anodin, Victor Lindelof s’est complètement fait manger par la détermination de Mbaye Diagne, arrivé cet hiver en prêt de Galatasaray, dont la tête a trompé David De Gea (1-0, 2e).

Pas vraiment de quoi paniquer a priori pour des Red Devils qui l’ont emporté 7 fois sur les 12 matches où ils se sont retrouvés menés cette saison.

Mais pour la première fois de la saison, il ont finalement partagé les points grâce à une reprise de volée de Bruno Fernandes, peu avant la pause (1-1, 44e), sur un centre de Luke Shaw.

Un nul presque heureux si l’on considère qu’en toute fin de match, Diagne a eu les ballons pour faire la différence et offrir trois points qui auraient fait un bien fou à une équipe qui n’en a pris que 7 sur les 14 dernières journées.

Le Sénégalais a d’abord résisté à une charge de Harry Maguire pour se présenter seul face à De Gea, mais le gardien espagnol a réussi une double parade décisive (79e).

Il a ensuite raté un but réputé immanquable au deuxième poteau, en ne cadrant pas sa reprise sur un centre fuyant (88e).

Une tête de Maguire dans le temps additionnel, détournée du bout des doigts par Sam Johnstone sur le poteau, donnera quelques regrets aux Mancuniens, mais leur manque de tranchant offensif rend ce nul finalement assez équilibré.

– Arsenal n’abdique pas

Après trois matches sans victoire, Arsenal a réenclenché la marche avant en battant Leeds à nouveau très inconstant (4-2), avec un triplé de Pierre-Emerick Aubameyang, son premier en Premier League.

Avec 34 points, les Londoniens ne sont que 10e mais ils n’ont que 6 points de retard sur Liverpool, 4e et dernière équipe qualifiée virtuelle pour la prochaine Ligue des Champions.

Les hommes de Marcelo Bielsa restent, eux, à l’abri de toute crainte avec une 11e place et 32 unités.

Plus encore que le succès, c’est la bonne prestation d’Aubameyang qui est encourageante pour Arsenal, même s’il a été bien aidé par une défense de Leeds à nouveau perméable.

Le Gabonais, qui semblait affecté par les ennuis de santé de sa mère dernièrement, a ouvert le score sur une belle action individuelle avant la fin du premier quart d’heure (1-0, 13e), avant de transformer un pénalty bêtement concédé par le gardien français Ilan Meslier (2-0, 41e).

Il a ajouté un troisième but de près et de la tête pour porter le score à 4-0 (47e) juste après la pause, alors qu’Hector Bellerin avait inscrit le but du 3-0 juste avant la mi-temps, profitant d’un Meslier encore une fois pas exempt de tout reproche en couvrant mal son premier poteau.

Dans un sursaut d’orgueil, Pascal Strujik (4-1, 58e) et Helder Costa (4-2, 69e) ont rendu le revers moins sévère pour les Peacocks tout en confortant leur réputation d’équipe à grand spectacle, avec 40 buts marqués et 42 encaissés en 23 matches.