Manchester United's Scottish midfielder Scott McTominay celebrates with Manchester United's Uruguayan striker Edinson Cavani following their 3-1 win in the English Premier League football match between Tottenham Hotspur and Manchester United at Tottenham Hotspur Stadium in London, on April 11, 2021. (Photo by Clive Rose / POOL / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE. No use with unauthorized audio, video, data, fixture lists, club/league logos or 'live' services. Online in-match use limited to 120 images. An additional 40 images may be used in extra time. No video emulation. Social media in-match use limited to 120 images. An additional 40 images may be used in extra time. No use in betting publications, games or single club/league/player publications. /

Manchester United, avec de très bons Pogba et Cavani, a fait le trou derrière lui en renversant Tottenham (3-1), dimanche pour la 31e journée, alors que West Ham s’est repositionné au pied du podium en battant Leicester (3-2).

– United, dauphin solidement accroché –

Une première période médiocre de Manchester United, Tottenham qui perd après avoir mené, sans oublier la traditionnelle polémique liée à la VAR: le match entre Spurs et Red Devils a respecté à la lettre les maux des deux équipes.

C’est malgré tout Ole Gunnar Solskjaer qui souriait en sortant du terrain, son équipe étant désormais solidement arrimée à la 2e place avec 7 points d’avance sur Leicester 3e, mais encore à 11 longueurs de City, malgré un match en moins.

Loin du 6-1 infligé par les Spurs à United à Old Trafford en tout début de saison, la première période avait été assez équilibrée.

On a cru que le match allait se débloquer sur une passe habile de Paul Pogba pour Edinson Cavani parti dans le timing parfait pour tromper Hugo Lloris, mais c’était sans compter sur l’arbitrage vidéo.

Pour une main de Scott McTominay venue toucher le visage de Son Heung-Min qui en a beaucoup rajouté, au début de l’action, le but a finalement été annulé (38e).

Encore frustré par cette décision, Manchester United a vu les Spurs marquer dans la foulée après un beau mouvement collectif, par le même Son (1-0, 40e).

Mais Tottenham étant l’équipe qui a perdu le plus de points après avoir mené cette saison, et United celle qui en a gagné le plus après avoir concédé l’ouverture du score, le retournement de situation était presque écrit.

Dans un second acte bien plus déterminé, les Red Devils ont marqué par Fred qui avait bien suivi une frappe de Cavani (1-1, 57e), avant que l’Uruguayen ne soit récompensé de son excellent match par une tête plongeante imparable (2-1, 79e).

Dans le temps additionnel, Mason Greenwood, bien servi par Pogba, a creusé l’écart en force et plombé les espoirs de C1 des Spurs, désormais 7es avec 49 points.

– West Ham à la chasse aux Foxes –

En résistant au retour désespéré de Leicester en fin de match, West Ham a repris la 4e place, qualificative pour la Ligue des Champions, et talonne les Foxes.

Avec 55 points, les hommes de David Moyes dépassent Chelsea, à un point, et Liverpool à deux. Ils reviennent surtout à une petite longueur de leur adversaire du jour, et donc du podium.

Ce succès porte une nouvelle fois la marque de Jessie Lingard, prêté par Manchester United cet hiver, qui a inscrit dimanche ses 7e et 8e buts en neuf matches de championnat avec les Hammers, pour quatre passes décisives.

Il a ouvert le score d’une demi-volée sur un centre en retrait (1-0, 29e), puis il a doublé la mise en poussant le ballon dans le but vide après un alignement catastrophique de la défense de Leicester (2-0, 44e).

Une erreur de relance a permis à Jarrod Bowen de porter le score à 3-0 (48e), le but de trop pour Leicester, passé pourtant tout près d’un incroyable retour…

Après un un doublé de l’attaquant nigérian Kelechi Iheanacho (3-1, 70e, et 3-2, 90e+5) le Français Wesley Fofana, seul à huit mètres des buts, n’a pas cadré sa tête à la toute dernière seconde.

Privé de Harvey Barnes, blessé, et de James Maddison, puni pour avoir violé les mesures anti-Covid avec d’autres coéquipiers, Leicester souffre aussi, en ce moment, de la discrétion de Jamie Vardy: depuis son retour de l’infirmerie, l’ancien buteur maison n’a à son actif qu’un petit but et deux passes décisives, en huit matches.

Les Foxes voient ressurgir le spectre du délitement de fin de saison dernière. Ils étaient descendus du podium à la 33e journée, après y avoir passé 28 journées, pour finir 5e.