Photo illustration

En prévision de la prochaine saison cyclonique, le ministère de l’Environnement se propose de rendre opérationnels des “dumping sites” temporaires à Roche-Bois, Poudre-d’Or, La Chaumière et à l’ancien “dumping site” de La Laura.

Le ministère estime « nécessaire » de prévoir pour les déchets verts et d’autres types de déchets. Il pense qu’après le passage des cyclones, un gros volume de déchets verts doit être retiré çà et là.

Une grande partie de la population profite également l’occasion pour se débarrasser des déchets encombrants au même moment. Afin de s’assurer que ces deux types de déchets sont retirés pour des raisons de santé et de sécurité, le ministère se propose de rendre opérationnel ces “dumping sites” pendant un certain temps relativement court avant de les transférer sur le site d’enfouissement technique de Mare-Chicose.

Durant la période cyclonique, les contracteurs qui ont été choisis préalablement par le ministère pour retirer les déchets domestiques doivent continuer à exercer. Pour ce qui est des “dumping sites” temporaires, le contracteur qui sera choisi par le gouvernement aura à effectuer le travail en deux temps. D’abord, il sera appelé à faire usage d’un bulldozer pour ranger les déchets afin de permettre aux camions les transportant de circuler sur le site. Ensuite, il aura à transporter les déchets au site d’enfouissement technique de Mare-Chicose. Pour ce faire, les déchets qui seront transportés doivent être compactés. Une attention particulière devrait aussi être accordée à certains types de déchets.

Pour le ministère de tutelle, les autres types de déchets comprennent « concrete demolition waste, concrete construction waste, earth, stones, sand, grit, dry mud, foreign bodies on beaches, etc… » Et de poursuivre : « Waste generated by industries. Industrial waste: this would include waste like textiles, wood, sawdust, metal scraps, plastics, cartons and papers, tyres, waste from hatcheries, etc. Some of these types of waste, prior to disposal at a transfer station, will have to be placed in bags or boxes to limit health nuisances. Toxic and dangerous waste: this would include asbestos, sludge, waste from slaughter house, animal wastes, pharmaceutical waste, clinical waste and any other type of waste that may cause health hazards or environmental damages. »

Il est aussi rappelé au contracteur qu’il devra s’assurer que tous les employés qui travailleront sur les “dumping sites” ont les équipements de protection appropriés et qu’un programme médical est mis en place pour les salariés qui ne contractent pas de maladie ou d’infections comme “tetanus”, “hepatitiis A & B” et “leptospirosis (weils disease)”. Il doit prendre aussi des mesures appropriées pour éteindre des incendies et informer immédiatement le Mauritius Fire and Rescue Service. Toutes les informations liées au va-et-vient de véhicules doivent aussi être communiquées au ministère de l’Environnement. Ce dernier prévient l’éventuel contracteur qu’une fois la “letter of acceptance” remise, celui-ci doit soumettre une Performance Security sous la forme d’une garantie bancaire.

Si tel n’est pas le cas, le ministère se réserve le droit de ne pas remettre le contrat.
« If the Performance Security is provided by the successful Bidder in the form of a Bank Guarantee, it shall be issued either at the Bidder’s option, by a commercial bank located in the Republic of Mauritius or a foreign bank through a correspondent commercial bank located in the Republic of Mauritius. Failure of the successful Bidder to comply with the requirements of ITB Sub-Clause 35.1 shall constitute sufficient grounds for cancellation of the award and forfeiture of the Bid Security », indique un document relatif à ce projet.