Se référant à l’article 39E de la Covid-19 (Miscellaneous Provisions) Act 2020, l’Institute of Judicial and Legal Studies (IJLS) a pris la décision d’interrompre toute formation professionnelle destinée aux hommes de loi pour la période de septembre 2019 à août 2020. Ainsi, les membres du barreau sont exemptés du Continuing Professional Development Programme, qui est obligatoire pour les légistes. Ceux qui avaient déjà payé pour cette année et avaient même débuté leur cours pourront l’étendre l’année prochaine.

En effet, l’article 9B (3) de la Law Practitioners (Amendment) Act 2011 prévoit “a mandatory Continuing Professional Development Programme” pour chaque membre de la profession légale, qu’il soit membre du barreau, avoué exerçant dans le privé, avocat ou avoué de l’État. « In line with section 9 (2) of the Law Practitioners (Amendment) Act, law practitioners and legal officers may meet one third of the CPD requirements i. e. 4 hours by taking part in activities that relate to the practice of law and which are approved by the Institute », est-il stipulé. Outre les cours organisés par l’Institut, des ateliers de travail, séminaires ou conférences doivent être accrédités par cette instance pour que les points puissent être validés et comptabilisés pour le CPD.

Depuis sa création, l’IJLS a organisé un certain nombre de cours et d’ateliers pour le judiciaire et pour les trois branches de la profession juridique à Maurice. Les cours sont dispensés par des membres de la profession juridique, des magistrats, des experts, des universitaires, des professeurs étrangers invités par l’Institut. À noter que ce “judicial training” est obligatoire pour tous ceux qui aspirent à devenir juges ou magistrats.

Tous les Law Practitioners doivent impérativement suivre des “continuous professional development programmes” chaque année pour qu’ils soient au diapason des derniers développements dans la loi et paient les frais de cette formation. Avec les récents développements dus au confinement, l’IJLS a décidé de revoir la formation pour la période de septembre 2019 à août 2020. De nombreuses formations qui étaient déjà prévues pour les mois de mars, d’avril et de mai ont déjà été annulées. Les hommes de loi sont aussi soulagés du paiement annuel pour cette formation. Ceux qui avaient déjà payé pour cette année et avaient même débuté leur cours pourront l’étendre l’année prochaine. Cette décision fait suite à l’article 39E de la Covid-19 (Miscellaneous Provisions) Act 2020 qui évoque l’exemption pour la profession légale.