Un peu plus d’un an après l’alerte donnée par les habitants de la localité quant au dépotoir qu’était devenu l’espace entre l’hôtel Villas Caroline et le Centre de jeunesse, le paysage est transformé. Finis les vieux bateaux abandonnés, les herbes folles, le dépôt d’ordures et de vieille ferraille! Le cimetière de bateaux a été nettoyé et les lieux sont entretenus chaque matin.

Ce, depuis que ce bout de plage ait été proclamé plage publique et qu’une annonce a été publiée dans les journaux, invitant les propriétaires de bateaux à enlever les vieilles carcasses des lieux. Alors que jusqu’à l’année dernière, les autorités se renvoyaient la responsabilité du nettoyage du lieu, après l’éveil de conscience du Conseil de district de Rivière-Noire – qui envoie maintenant ses hommes pour procéder au nettoyage de cette partie de la plage –, la Beach Authority s’est aussi mise en service, depuis quelques semaines, pour nettoyer ce dépotoir.

Et aujourd’hui, les habitants de la localité – qui avaient, par ailleurs, également sollicité le soutien du leader de l’opposition d’alors, Arvin Boolell – se disent satisfaits de la propreté de ce bout de plage, dont les pique-niqueurs pourront aussi profi ter. A ce jour, il reste un seul bateau et les habitants de la région témoignent voir régulièrement les offi ciers de la Beach Authority procéder, de même, à l’élagage des branches et s’assurer que la plage reste propre pour le public. Une initiative saluée par les habitants qui souhaitent le respect de l’environnement à tous ses égards.