Malheureusement, il n’est pas possible de prendre des suppléments pour augmenter la confiance en soi. Mais il existe des attitudes qui la favorisent. Trouvez parmi ces gestes pour augmenter la confiance en soi ceux que vous pouvez poser dès aujourd’hui !

Répéter des affirmations positives
Votre cerveau enregistre vos croyances et part à la recherche d’exemples qui confirment ce qu’il a capté. Alors, mieux vaut faire attention à ce que vous vous répétez. Choisissez des affirmations positives qui « boostent » votre confiance en vous. Des exemples: « J’ai le droit d’être différent », « Je suis calme », « Je m’approche de mon but », « Je vais réussir », « Je fais confiance aux autres », etc.

Faire taire vos critiques internes
Changez immédiatement la façon dont vous parlez de vous. Évitez de vous diminuer et minimiser ce que vous accomplissez. Vous faites une erreur? Ne vous blâmez pas inutilement et arrêtez de vous critiquer si durement. Tirez un aspect positif, une leçon ou un apprentissage de cette expérience.

Noter ses réussites
Vous avez souvent tendance à « oublier » vos réussites. Pour plus que cela ne se reproduise, écrivez-les dans un cahier et relisez-les chaque fois que vous doutez un peu de vos capacités.

Diviser nos buts
Au lieu de viser un seul gros but, divisez-le en plus petites étapes. Ainsi, on peut se féliciter plus souvent et prendre de plus en plus confiance en nous. Il est aussi bien plus motivant de célébrer plusieurs petites réussites que d’attendre longtemps avant de souligner une potentielle réussite.

S’entourer d’images positives
Faites-vous un tableau d’énergie positive. Accrochez-y des pensées qui vous propulsent vers l’avant. Collez-y des traces de vos réussites, des images représentant votre but ou des cartes de remerciements ou de félicitations reçues. Évidemment, accrochez votre tableau dans un endroit où vous pourrez le voir chaque jour.

Se parler
Devant le miroir, regardez-vous droit dans les yeux et dites-vous des compliments et des encouragements. Profitez-en aussi pour examiner votre posture. Redressez vos épaules au besoin pour éviter d’être recourbé et affalé.

Modifier notre démarche
Ne longez pas les murs en espérant que personne ne vous remarque. C’est le temps de prendre votre place. Marchez d’un pas décidé, rapide et assuré. Levez la tête pour accentuer votre démarche et balancez les bras sur le côté. Si cette démarche n’est pas naturelle, commencez par la pratiquer chez vous pour ensuite la refaire dans diverses situations (dans les corridors du métro, dans un centre d’achat, à l’épicerie, au bureau, etc.).

Sourire
Le sourire est un puissant signal ! Il dicte à votre cerveau de calmer nos hormones du stress et vous incite à prendre possession de vos moyens. Et puis, pour votre moral personnel, un sourire est perçu comme un encouragement à foncer et à oser. Go, allez-y ! Souriez !

Manifester vos réussites
Vous avez réussi à boucler un dossier difficile ? Vous avez passé à travers une semaine difficile ? Vous n’avez pas bafouillé en faisant une entrevue importante ? Levez les bras dans les airs, dites un puissant « Yé ! » ou accordez-vous une pause bien méritée. Bref, manifestez votre joie d’avoir réussi et récompensez-vous.

Faire du yoga
Certaines postures de yoga favorisent la confiance en soi. Trouvez lesquelles vous font du bien et pratiquez-les au besoin. Aussi, le yoga peut vous aider à faire baisser votre propre niveau de stress ce qui a évidemment un impact sur votre sentiment de confiance en vous. Vous ne pouvez pas être ultra-confiant si vous êtes constamment sous tension.

Devenir une « étoile »
Commencez aussi cette posture pour stimuler votre fibre d’estime personnelle. Devenez une étoile. Debout, installez-vous bien droite, la tête penchée vers l’arrière. Écartez vos bras et vos jambes de façon à ressembler à une étoile à cinq tiges. Restez ainsi pendant deux minutes. Ensuite, secouez vos bras autour de vous et bougez vos épaules pour décoincer le tout.

Parler tout haut
Personne n’a une confiance en soi inébranlable. Vous avez parfois besoin d’un petit coup de fouet pour ne pas s’effondrer. Parlez-vous tout haut. Oui ! Discutez avec vous-mêmes. Conseillez-vous comme vous le feriez avec une amie et soyez aussi indulgente que vous le seriez avec elle.

Arrêter de gigoter
Quand vous gigotez constamment, cela trahit votre malaise et votre gêne. Il faudrait aussi arriver à contrôler vos tics nerveux qui sabotent votre confiance et démontrent à tous que vous êtes terriblement gêné. Calmez-vous et arrêtez de vous lisser les cheveux, de changer de position sur une chaise, de vous mordiller les lèvres ou les ongles ou tout autre geste que vous répétez frénétiquement.

Parler moins fort
Parler fort ne veut absolument pas dire que vous êtes en plein contrôle. C’est même totalement le contraire. Tenter de s’imposer avec une voix forte est une idée bien maladroite. Essayez de ralentir votre débit et, aussi, votre ton de voix. Vous paraîtrez davantage en contrôle et, plus vous le ferez, plus vous aurez confiance en vous.

Identifier vos talents
Vos talents ? Quels talents, dites-vous ? Arrêtez ! Vous en avez. Vous le savez ! Mettez-les à l’avant-plan. Vous êtes bon – voire excellent – dans quelques domaines. Profitez-en pour éblouir votre entourage, récolter des félicitations et prendre confiance en vous.

Accepter les compliments
Ne banalisez pas les compliments que vous recevez en disant « Mais non, ce n’est rien, voyons ! » ou « C’est normal ! ». Autrement, vous finirez par y croire que c’est banal ce que vous faites alors qu’il en est autrement ! Apprenez à dire « merci » quand on souligne vos réussites et votre succès.