Nouveau coup dur pour l’évènementiel. Selon le « Public Health Regulations 2021 », le nom du produit, le logo ou tout Brand Name – associés à une boisson alcoolisée – sont désormais interdits de publicité, ainsi que tout message sonore.

Ce règlement s’applique également pour le sponsoring. À cet effet, aucune forme de parrainage n’est permise pour une boisson alcoolisée, ni par son nom, son logo ou toute autre chose qui pourrait être associée à une boisson alcoolisée.

Or, le secteur de l’évènementiel et de l’art, parent pauvre du budget gouvernemental, s’appuie majoritairement sur les fonds, les donations, et les sponsoring proposés par les compagnie de boissons alcoolisées. Un soutient qui s’est révélé primordial pour la survie du secteur, notamment durant la crise causée par la pandémie.

Ces nouveaux règlements, mis en place par le ministère de la Santé sous la section 193 de la Public Health Act, sont en vigueur depuis le 6 juillet à travers la Government Notice 151 de 2021. Depuis, le doute plane sur le monde de l’art.

Jimmy Veerapin, directeur de Culture Events & Production et initiateur du mouvement Artist Lives Matter, est loin d’accueillir favorablement ces nouveaux règlements, synonymes de coup dur pour le monde de l’art dans le pays.

« Nous dépendons beaucoup de sponsoring pour nos évènements », concède Jimmy Veerapin.

« Déjà que la situation est difficile depuis deux ans, le gouvernement vient désormais stopper nos entrées d’argent. Si le gouvernement ne nous aide pas et qu’il nous empêche d’obtenir de l’aide, l’économie culturelle ne fonctionnera plus », explique-t-il.