Qui de Rémi Feuillet ou Priscilla Morand sera du voyage à Tokyo ?

Le 28 juin, la liste complète des judokas qualifiés pour les Jeux Olympiques (23 juillet-8 août) qui se tiendront à Tokyo au Japon sera connue. Parmi les sélectionnés, nous retrouverons 176 hommes, 176 dames, incluant 14 judokas du pays hôte et 20 wild cards. Outre ces modes de qualification, il existe également le quota continental sur lequel Maurice compte énormément, car deux judokas, Priscilla Morand (-48kg) et Rémi Feuillet (-90 kg), sont en course pour une qualification. Pour cela, tout se décidera lors des championnats d’Afrique qui se tiendront du 20 au 23 mai au Maroc.

Si les premiers modes de qualification semblent impossibles pour Maurice, il y a également la possibilité de décrocher un ticket à travers le quota continental. Et ce sont les deux expatriés Priscilla Morand et Rémi Feuillet qui devront batailler pour une place. Selon les règlements de la Fédération internationale de judo (FIJ), « the system that determines the continental quotas is based on the fi rst athletes of a continent present in the ranking (beyond the athletes appearing in the direct qualification list) and not preceded by a compatriot ».

Au niveau des pointages, ayant participé à 15 compétitions depuis le début de l’ouverture des qualifications pour les JO en 2018, Morand comptabilise 967 unités, alors que Feuillet en compte 769 pour avoir représenté Maurice à sept compétitions depuis 2019, soit un écart de 198 points entre les deux judokas. Mathématiquement, tout reste ouvert pour obtenir un ticket continental, mais Priscilla Morand part avec un léger avantage. Déjà classée parmi celles qui pourraient bénéficier du quota continental sur le site de la FIJ, la médaillée d’or des Jeux des îles de l’océan Indien 2019 est sereine.

Toutefois, du 6 au 8 mai en Russie, Rémi Feuillet devrait, si la situation sanitaire le lui permet, participer à une compétition dans cette région. Mais là-bas, la mission sera très compliquée, car les meilleurs judokas de la catégorie -90 kg y figureront. N’ayant pu participer à la dernière compétition qui a eu lieu du 1er au 3 avril dernier en Turquie, car il a été un « cas contact » à la Covid-19 en France, il a raté une chance de se rapprocher de Morand qui, lors de cette compétition, a été éliminée dès son premier combat. Cette dernière, qui a participé à trois compétitions depuis le début de l’année, a réalisé un zéro pointé.

Vu les scénarios, tout devrait se jouer lors des championnats d’Afrique au Maroc. Après avoir obtenu tous deux la médaille de bronze en 2020 à Madagascar, ils tenteront de faire mieux. Ce scénario suivant pourrait bénéfi cier à Feuillet. Une défaite lors du premier combat de Morand et une nouvelle place sur le podium pour Feuillet pourrait être à l’avantage de celui évoluant en France. Et l’inverse verra Morand aux JO. Autant dire que les jeux ne sont pas encore faits en ce qu’il s’agit de la qualifi cation olympique en judo.