La France pour une revanche, le Danemark pour confirmer son bel été et Ronaldo pour l’histoire: les sélections européennes sont de retour aux affaires mercredi pour la quatrième journée des qualifications au Mondial-2022 au Qatar, près de deux mois après la fin de l’Euro.

Jour de gloire pour Ronaldo ? Face à l’Irlande mercredi dans le groupe A, le Portugais, 109 buts au compteur avec la Seleçao, a l’occasion de devenir le meilleur buteur de l’histoire en sélection, record qu’il co-détient pour le moment avec l’Iranien Ali Daei.

Avec sept points, soit autant que son dauphin serbe qui l’avait contraint au nul en mars (2-2), le Portugal peut provisoirement prendre ses distances avec la réception des Irlandais, déjà en difficulté avec deux défaites en autant de matches.

Dans le groupe D, la France, après son Euro raté et une élimination prématurée en huitièmes de finale par la Suisse, devra se rassurer avec la réception de la Bosnie-Herzégovine (20h45 locales, 18h45 GMT).

Les Bleus (7 pts) comptent déjà quatre longueurs d’avance sur l’Ukraine, qui se déplace au Kazakhstan, dernier avec un point, un de moins que la Finlande.

Sensation du dernier Euro où il a atteint les demi-finales, le Danemark est solidement installé en tête de son groupe F après ses trois victoires en autant de matches.

Avec la venue de l’Ecosse, deuxième, les Danois peuvent repousser leur dauphin à sept longueurs en cas de victoire.

Autre duel de haut de tableau dans le groupe H, le match entre la Russie et la Croatie, deux équipes à six points qui s’étaient affrontées en quarts de finale de la Coupe du monde 2018, avec une victoire croate.

La Slovaquie est en embuscade une longueur derrière et se rend en Slovénie, cinquième avec trois points mais qui peut recoller en haut du groupe en cas de victoire.

Quatre formations se tiennent en un point dans le groupe G: la Turquie mène la danse avec sept points et accueille le Monténégro (3e), tandis que les Pays-Bas (2e) seront opposés à Oslo à la Norvège (4e), leur autre concurrent direct.