Photo illustration (Photo by Money SHARMA / AFP)

– Pour le mois de janvier, le site de la MTPA affiche majoritairement des hôtels cinq étoiles dont le coût dépasse Rs 100 000

– Cafouillage au niveau des dates d’arrivée, les vols de Paris ne correspondant pas aux dates affichées sur le site de la MTPA

Le site de la MTPA affiche depuis quelques semaines déjà les hôtels disponibles pour la quarantaine jusqu’à mi-février. Des Mauriciens qui ont consulté le site web pour faire leur réservation ont été choqués de voir que pour le mois de janvier, ce sont majoritairement les hôtels cinq étoiles qui sont disponibles alors que ceux qui sont plus abordables sont déjà “fully booked” pour les vols de Dubaï. Le Trou-aux-Biches Beachcomber Resort and Spa, un 5-star, affiche un tarif de Rs 252 000 pour la quarantaine. D’autres, par ailleurs, ont été choqués de voir que la date de leur arrivée de Paris ne figurait tout simplement pas sur le site de la MTPA pour le choix d’hôtels.

Véritable casse-tête pour les Mauriciens devant voyager durant les mois de janvier et février. Si le site de réservation de la MTPA affiche déjà les hôtels disponibles jusqu’à mi-février, ce choix laisse à désirer car ce sont uniquement des hôtels cinq étoiles coûtant plus de Rs 100 000 allant même jusqu’à Rs 252 000 pour ces 14 jours qui sont disponibles. Les hôtels trois étoiles plus abordables qui figuraient auparavant dans cette liste affichent déjà “fully booked”. Par exemple, ceux voyageant de Paris arrivant à Maurice le 8 février n’ont qu’un choix, l’hôtel Constance Prince Maurice qui est à Rs 100 000. Le Trou-aux-Biches Beachcomber Resort and Spa, un “5-star” affiche, lui, un tarif de Rs 252 000 pour la quarantaine. L’on note, par ailleurs, que les vols en provenance de Dubaï offrent plus de choix avec au moins un trois-étoiles pour ceux qui n’ont pas les grands moyens. Par contre, pour les vols en provenance de Paris, ce sont majoritairement les hôtels huppés et coûteux. Cette situation fait grincer des dents parmi ces Mauriciens qui déplorent le fait que depuis longtemps les autorités disent être en négociation pour trouver des hôtels plus abordables mais rien n’a été fait jusqu’ici. « Au début, les autorités avaient fait comprendre qu’au fur et à mesure d’autres hôtels s’ajouteront à cette liste pour donner plus de choix. Mais au lieu d’offrir plus de choix pour ceux qui n’ont pas les grands moyens, nous réalisons que ces hôtels disponibles sont tout simplement hors de notre budget. C’est inacceptable car nous devons obligatoirement passer par la quarantaine mais si nous n’avons pas Rs 200 000 pour payer ces hôtels, comment faire alors ? » se demandent-ils. L’on remarque aussi que les hôtels offrent un package “full board” pour ces 14 jours qui comprend uniquement la nourriture. La boisson et autre repas devront être payés en supplément. Par ailleurs, des Mauriciens d’ailleurs qui transitent par Paris pour venir à Maurice ont été choqués de voir que la date de leur arrivée de Paris ne figurait tout simplement pas sur le site de la MTPA pour le choix d’hôtels. Une Mauricienne qui fera le voyage d’Atlanta transite par Paris s’est confié au Mauricien. Or, relate-t-elle, son agence de voyages lui a donné un vol qui quitte Paris le 4 janvier pour rentrer au pays le 5 janvier tôt le matin. Après avoir eu son ticket, elle a visité le site web de la MTPA pour réserver son hôtel pour la quarantaine. Là, elle devait remarquer que pour les vols de Paris, il n’y avait pas de choix pour la date de 5 janvier mais juste pour celui de 4 janvier. Après s’être renseignée auprès d’Air Mauritius, elle a été informée que le calendrier de vol de Paris a changé depuis novembre et qu’il n’y a que deux vols par semaine, soit les dimanches et mercredis, et qu’il n’y avait tout simplement pas de vol le jour qu’elle devait prendre l’avion. « J’ai dû refaire mon billet. Mon agence de voyages n’était même pas au courant qu’il n’y avait plus de vol ce jour-là et que le calendrier avait changé. Tout cela n’est pas clair. C’est stressant pour ceux qui doivent voyager », dit-elle.

À noter que cette sexagénaire qui voyagera d’Atlanta n’est pas la seule à avoir eu ce genre de problème car de nombreux Mauriciens qui viennent ou transitent de Paris ont eu des soucis avec la date de leurs vols qui ne correspondaient pas à ce qui était affiché sur le site de la MTPA.