Un policier posté devant la résidence du Vice président de la République, Eddy Boissezon, à Quatre-Bornes, s’est fait voler son arme à feu, par deux individus encagoulés, aux petites heures du lundi 13 avril.

Les deux individus ont agressé le policier avant de prendre la fuite avec l’arme et cinq balles. Il s’agit d’un revolver de la marque Taurus. Une déposition a été logée en ce sens et les suspects sont activement recherchés.

Les centres commerciaux et les institutions bancaires sont sous haute surveillance et les personnes à pieds seront aussi soumises à une fouille.