La promenade Gérard Bruneau, avenue Victoria, a dû être sacrifiée pour les besoins du Metro Express à Quatre-Bornes. En remplacement de ce parcours de santé, un nouvel espace de 1,5 arpent environ, rue Farquhar, est estimé à un maximum de Rs 57 M. Le conseil de la mairie de Quatre-Bornes a donné son aval pour la réalisation de ce projet, à condition que le montant voulu soit réuni.

Lors de cette dernière réunion, le maire, Nagen Mootoosamy, a tenu à remercier tout son personnel pour le travail abattu ensemble lors de cette « année difficile avec la COVID-19 ». La conseillère du PMSD, Arline Koenig, devait en début de séance présenter une motion urgente, demandant une « yellow box junction » à l’angle des avenues Berthaud et Naz, faisant valoir que les résidents craignent pour leur sécurité au vu du nombre de commerces dans les environs. Elle a formulé la même demande pour la jonction Ernest-Berthaud. Le maire a précisé qu’une simple demande sous forme de lettre au département concerné « suffira pour que ces demandes soient prises en considération ».

Quant au nouveau parc d’environ 1,5 arpent sur l’avenue Farquhar qui remplacera la promenade Gérard Bruneau, le maire a indiqué que l’intention de la mairie est de livrer l’espace « en même temps que le métro fera son arrivée à Quatre-Bornes ».
Un autre sujet devait faire débat, à savoir un projet de parking sur le Canal La Ferme. Les deux conseillères Arline Koenig et Myrella Sevathiane-Dansant ont émis des doutes sur un tel projet sachant, ont-elles dit, que cet endroit a connu des problèmes d’inondation dans le passé. De plus, selon elles, même la construction de perrons à cet endroit a dû être démolie. « Je pensais que toute construction était interdite ! » devait lâcher Myrella Dansant. Le maire devait toutefois les rassurer en expliquant que c’est la Water Resources Unit qui a demandé au conseil s’il estime que le projet portera préjudice ou pas. « Le dernier mot revient à la WRU », a-t-il précisé.

Pour Arline Koenig, accepter un tel projet pourrait créer des précédents. Le conseiller Siam Sookun devait, pour sa part, ajouter que ce sera un parking surélevé avec suffisamment d’espace prévu en cas d’inondation. « Le ministère des Infrastructures publiques a déjà analysé les diverses spécifications. Ce sont les habitants qui ont demandé ce parking car ils n’ont pas d’autre place pour se garer. »

Le maire devait déclarer que la topologie de Canal La Ferme est unique. « Les gens se garaient déjà là mais les “slabs” ne sont pas appropriés. Ils prennent des risques. Nous n’avons pas d’objection mais il faudra l’approbation des autorités concernées. » Arline Koenig a, pour sa part, maintenu qu’elle y objecte.