Avec la pandémie de COVID-19 et la longue coupure de deux mois et demi dû au confinement, 2020 été une année très particulière avec très peu d’activités. Il n’empêche que le lancement du projet Horizon Paris 2024 demeure la réalisation de l’année 2020. Un projet d’envergure qui consiste à réunir d’importants fonds dans le cadre de la préparation des athlètes en vue des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 en France. L’idée est de mettre à disposition, une somme de Rs 1.2M dans la préparation de chaque athlète. Reste maintenant à savoir si les partenaires financiers suivront après un début encourageant surtout avec une crise économique engendrée par la COVID-19 et qui est loin d’être derrière la porte.

A ce stade, ils sont 13 athlètes retenus, dont six handisportifs. L’objectif étant de décrocher des médailles à ces Jeux comme l’a clairement déclaré le ministre de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs (MAJSL), Stephan Toussaint. Même si le ministre n’a pas convaincu sur des dossiers importants lors de ses réponses à l’Assemblée nationale, cette année, il demeure que cette initiative de son ministère mérite tout de même d’être saluée.

Ce qu’il faut préciser, c’est que le gouvernement accordera une enveloppe annuelle de Rs 10M à ce projet jusqu’au Jeux de Paris 2024. A cela, est venu s’ajouter, en juillet dernier, le soutien de trois premiers sponsors que sont RM Club Mauritius, Necker Gestion Privé et MuscleTech. D’autres entreprises ont ensuite répondu favorablement à l’appel, soit en septembre dernier, dont Courts Mammouth, Cap Tamarin, Quality Beverages, ABC Automobile, Rent a Sign et ICHOS Production.

Au début du mois de décembre, c’était au tour de W + Life Health & Wellness Center et de Giordano de se joindre à l’aventure. L’occasion pour le président du comité Horizon Paris 2024, Dominique Filleul, de remercier les premiers sponsors. « La performance exige des moyens financiers et humains, et c’est exactement ce que les sponsors vont amener dans leur sillage. De plus, il faut rappeler que la Team Horizon 2024 sera en mouvement perpétuel, puisque d’autres athlètes se joindront aussi au groupe », avait-il fait remarquer.

Au niveau des sportifs retenus, on se dit séduit par le projet, tout en étant prêt à relever le défi. C’est le cas de Merven Clair, médaillé d’or aux Jeux d’Afrique et aux Jeux des Iles de l’océan Indien en 2019, à l’heure où le premier groupe avait été dévoilée en septembre. « Ce sera évidemment très dur, mais nous devrons persévérer, car la chance de participer aux Jeux olympiques ne se présente pas chaque année. Il nous faudra donc redoubler d’efforts aux séances d’entraînement, et avec l’apport de mes entraîneurs, les objectifs visés pourront être atteints ». Le jeune Winsley Gangaya abonde dans le même sens. « Je possède encore une marge de progression. D’ailleurs, le rêve de tout sportif demeure de participer à une édition des Jeux Olympiques. »

Le handisport est, pour sa part, représenté par six athlètes sur les 13 retenus pour l’heure. Noemi Alphonse, sa chef de file, est toute heureuse d’en faire partie. « Cette sélection nous motive à travailler encore plus dur. Atteindre la finale aux Jeux et décrocher une médaille, qu’importe la couleur, demeurent nos objectifs », soutient Noemi Alphonse. Quant à Khemraj Naiko, membre du comité technique et fort de ses participations, en tant que sauteur (hauteur), aux Jeux olympiques de 1992 en Espagne et ceux de 1996 à Atlanta, il avance que les sportifs devront profiter au maximum de ce soutien et faire de leur rêve une réalité. « Les sportifs devront être compétitifs afin d’intégrer le groupe, et ceux qui sont déjà présents devront se battre pour y rester. Le comité investira une somme de Rs 1.2M par sportif, ce qui est une première à Maurice » faisait-il remarquer.

Les 13 premiers sportifs retenus

Merven Clair (boxe), Kimberley Le Court (cyclisme), Winsley Gangaya et Tracy Durhône (judo), Noemi Alphonse, Anais Angéline, Roberto Michel, Eddy Capdor, Donovan Rabaye, Brigilla Clair (para-athlétisme), Terence Saramandiff (médaillé d’or en canoë-kayak aux Jeux olympiques de la Jeunesse de 2018 en Argentine), Julie Paturau et Jean de Falbaire (kite-surf)