- Publicité -

Reconnaissance des vaccins : Maurice écrit à l’Union européenne afin de lever les restrictions de voyage

« L’île Maurice a écrit à l’Union européenne et à la France en vue de la reconnaissance des vaccins approuvés par l’Organisation mondiale de la santé afin de lever les restrictions de voyage ». C’est ce qu’a informé le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, à l’Assemblée nationale mardi.

- Publicité -

Selon le ministre de la Santé, la liste des vaccins autorisés à entrer sur un territoire évolue rapidement. Des demandes sont faites par l’OMS ainsi que de nombreux pays à travers le monde pour la reconnaissance de différents vaccins.

À noter que depuis le début de la campagne de vaccination mondiale, de nombreux pays ont adopté un système de listes (rouge, orange et vert) afin de définir le type de restriction de voyage imposée aux voyageurs.

Le rouge indique une interdiction totale de voyager, l’orange indique un voyage soumis à des conditions et le vert indique l’absence de restrictions de voyage.

Maurice figure ainsi sur la liste orange de nombreux pays tels que les États-Unis, la France, le Canada, ce qui implique que les voyageurs en provenance de Maurice peuvent entrer dans ces pays sous certaines conditions spécifiques selon les protocoles sanitaires en place dans ces pays.

Quant au Royaume-Uni, Maurice figure sur la liste  »amber » qui indique que les voyages sont soumis à des conditions.

« Par conséquent, les voyages internationaux sont possibles quel que soit le type de vaccin covid-19 que le voyageur a reçu, mais cela dépend des protocoles en place dans le pays de destination, c’est-à-dire le type de test requis avant le voyage et si les passagers arrivant de certains pays doivent être mis en quarantaine ou s’auto-isoler », a affirmé le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal.

Le ministre explique également que European Medicines Agency (EMA) a pour rôle d’accréditer les vaccins recommandés pour vacciner les citoyens de l’Union européenne.

« Le rôle de l’Agence européenne des médicaments n’est pas d’accréditer les vaccins qui confèrent une protection contre le COVID-19 pour leur entrée dans l’Union européenne. Chaque pays décide des vaccins recommandés pour entrer sur son territoire », a précisé le ministre.

Il ajoute ainsi que certains pays européens, comme le Royaume-Uni, l’Autriche, l’Allemagne, la Grèce, l’Irlande, les Pays-Bas, la Slovénie, l’Espagne, la Suisse et l’Islande, ont commencé à reconnaître les vaccins Covishield.

 

 

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour