Le leader du Reform Party, Roshi Bhadain a affirmé que « Pravind Jugnauth inn fer sispe get papie ». Il a ainsi fait allusion à la déclaration de l’ancien DPM Ivan Collendavelloo après sa révocation, à l’effet que le Premier ministre lui avait montré « un papier » émanant de la Banque africaine de développement (BAD).

Commentant l’affaire St-Louis et la bombe à retardement de Rs 700 millions, il affirme que toutes les informations fournies – que ce soit par le Premier ministre ou encore par l’ancien DPM – prêtent à confusion et sèment le doute sur cette communication de l’institution panafricaine. « Ena dir papie, lot pe dir ou rapor, ena pe dir rezime. Met enn lord dan zot manti zot mem », a-t-il déclaré-t-il, hier soir, à Lallmatie. Il trouve « absurde » que le chef du gouvernement ait permis au leader du Muvman Liberater d’examiner les informations confidentielles de la BAD et « nou, nou bizin krwar seki li pe dir ena ladan ».

Il croit savoir qu’on est en train d’embêter la population avec cette affaire. « Enn Premie minis pe manze-bwar ansam. Pe al koup riban ansam dan Ebène. Ki kalite anbet ou pe anbet ou », a-t-il laissé entendre. Pour lui, le PM a mal géré ce dossier, notamment avec son entourage qu’il qualifie d’amateur.