Le ministre des Finances Renganaden Padayachy

Le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, qui procédait ce mercredi à l’inauguration de la nouvelle succursale de la SBM à L’Escalier, a critiqué ceux qui réclament l’ouverture des frontières et ceux qui prédisent les pires catastrophes économiques pour 2021.

«Aujourd’hui, il faut tout faire pour empêcher le virus de revenir. Mais certains trouvent qu’il faut rouvrir les frontières et casser le protocole. Pourtant, ce sont ces mêmes personnes qui étaient venues frapper à notre porte pour dire qu’ils n’avaient pas d’argent pour payer leurs employés », a déclaré Renganaden Padayachy.

Répondant à ceux qui avancent que le pays connaîtra une crise économique plus grave en 2021, il a indiqué qu’on ne peut comparer cette année aux années précédentes. « Il y a un avant-pandémie et un après-pandémie. La fermeture du pays nous a coûté presque 10% de notre richesse. Maintenant, la pandémie est derrière nous et nos activités économiques reprennent petit à petit. 2020 tire à sa fin et nous allons vers une nouvelle année qui, j’en suis certain, sera meilleure, même si certains pensent le contraire », ajoute-t-il.

Plus de détails dans l’édition du Mauricien du 17 décembre.