Stephan Toussaint (Photo d'archives)

Une manifestation, aussi bien qu’une pétition, envisagée très prochainement

Une seule question était adressée au ministre de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, Stephan Toussaint, mardi à l’Assemblée nationale. Le député du MSM, Vikash Nuckcheddy, voulait savoir, si des travaux de rénovation étaient prévus au centre de Jeunesse de Flacq. Dans sa réponse, Stephan Toussaint a d’abord expliqué que plusieurs facilités y sont proposées et qu’en février, des fissures avaient été notées sur les terrains de volley-ball et de basket-ball, aussi bien que sur le court de tennis.

Stephan Toussaint a expliqué qu’une équipe technique de son ministère avait effectué une « site visit » en février dernier et que des travaux de rénovation étaient nécessaires. Un « estimating cost » de Rs 8M avait été fait pour des rénovations à l’intérieur comme à l’extérieur. « However, the cost estimate is considered to be on the high side. In view of the above and given the current economic situation, the scope of works is being reviewed for a more cost-effective solution », avait-il précisé. C’est cette réponse qui a justement soulevé la colère des jeunes à Flacq, aussi bien que des forces vives de la région.

Pour ces derniers, la réaction du ministre est tout simplement inacceptable, surtout à un moment où, dit-on, le problème de drogue synthétique fait beaucoup de ravages auprès des jeunes, tout comme c’est le cas un peu partout à travers l’île. Dans ce contexte, il nous revient qu’une manifestation est en préparation et devrait se tenir, selon toute probabilité, devant ce centre de jeunesse. Il n’est aussi pas à écarter qu’une pétition soit déposée au bureau du Premier ministre, Pravind Jugnauth, contre le ministre Toussaint.