En conférence de presse ce mardi 1er septembre, le leader du MMM, Paul Bérenger, est revenu sur la décision du gouvernement de renvoyer la prochaine séance parlementaire au 3 novembre.

« Malgré toutes leurs tentatives de se sauver, ils ont été obligés de répondre à 346 PQs, mais 195 PQs sont restées sans réponses », a indiqué Paul Bérenger, ajoutant que les membres de la majorité n’ont pas eu « la décence d’y répondre par écrit ».

Pour lui, le succès de la marche citoyenne de samedi dernier repose sur une accumulation de scandales, d’abus et d’incompétence. Le message principal du rassemblement de samedi est les « trois non » scandés par la population. « Non à la corruption et au népotisme, au ‘dominer’ et à l’arrogance, et non à incompétence ».

Le leader des mauves a demandé aux jeunes de se rappeler de l’épisode de 1995. « Aujourd’hui, ce même MSM doit connaître le même échec que celui de 1995, qui avait débouché sur un 60-0 », a-t-il affirmé.