Photo : illustration

Si toutes les crèches ont été invitées à rouvrir leurs portes pour accueillir les petits ce mardi, il n’est pas certain que l’ensemble des établissements sera en mesure d’opérer. Pour cause, à hier après-midi, des crèches attendaient toujours la validation de leur requête pour l’obtention du permis d’accès au travail pour leur personnel.

Charon Potié-Joseph, directrice exécutive de Safe and Sound Academy, à Quatre-Bornes, attendait avec impatience la déclaration officielle sur le déconfinement total et la levée de l’urgence sanitaire pour savoir si le Work Access Permit (WAP) était toujours valable après le 2 juin. Toutefois, se pliant au protocole institué par le ministère de l’égalité des genres dans le cadre de la réouverture des crèches, Charon Potié-Joseph a procédé au nettoyage et à ladésinfection de sa crèche. Ce protocole exige aussi que le personnel des crèches se soumette au test de dépistage au nouveau coronavirus avant de prendre le travail ce mardi. C’est déjà chose faite pour le personnel de Charon Potié-Joseph.

Le port du masque pour les employés est obligatoire, mais pas pour les enfants. Mardi, la prise de température du personnel sera notée ainsi que celle des enfants. Pour ces derniers, les crèches auront à sortir le thermomètre toutes les quatre heures. Les données sur la température des enfants et du personnel devront rester accessibles au ministère de tutelle. Chaque carer pourra s’occuper d’un nombre limité d’enfants et par groupe d’âge. Les autorités recommandent aussi une salle d’isolation au cas où des enfants ou des membres du personnel présenteraient des symptômes de maladie. Les poubelles avec pédales devront être privilégiées. Le nom et les coordonnées de tous les participants à des réunions devront être notés pour faciliter l’exercice de contact tracing si besoin est. Les parents auront aussi à s’assurer que leurs enfants ne voyagent pas dans des transports bondés. Les véhicules disposant de 14 places seront autorisés à transporter un maximum de 9 enfants.

En dépit de toutes les dispositions pour assurer la reprise des crèches dans les normes et conditions sanitaires exigées, des parents garderont toujours leurs petits à la maison ou chez leurs proches. 50 enfants sont enregistrés à la crèche de Charon Potié-Joseph. Mais seulement une quinzaine de parents, dit-elle, ont pris contact avec la crèche pour s’enquérir des dispositions prises. Cette dernière, qui a fait appel à des compagnies de nettoyage et de désinfection, continuera aussi, explique-t-elle, à pourvoir des repas aux enfants. Mais les parents qui souhaitent préparer le repas de leurs petits pourront le faire. En attendant mardi, des inspecteurs du ministère ont visité les crèches.