Photo illustration

«Quasiment tous les hôtels sont complets pour le réveillon», soutient Fred Ng d’Atom Leisure. Lancée en juillet de cette année, la plate-forme de réservations d’hôtels en ligne connaît son premier réveillon. «C’est une lueur d’espoir, même si le secteur du tourisme reste plongé dans le noir. Ces réservations sont certes encourageantes, mais ce n’est que pour cette période de fin d’année. Pour après, l’on ne sait toujours pas ce qu’il adviendra?» Ainsi, il explique que les Mauriciens ont choisi de passer le réveillon en famille. «Il y a beaucoup de réservations dans les hôtels pour une ou deux nuits uniquement, et les prix varient de Rs 5 000 à Rs 30 000, voire plus. Comme quoi, le Mauricien a envie de passer un bon moment en famille.»

C’est aussi le même constat du côté de noudeal.mu. «Si l’on compare avec les chiffres de l’an dernier, l’on verra que nos ventes ont doublé. Comme quoi, la Covid-19 aura été très bénéfique pour nous. Avec la fermeture des frontières, nous avons désormais des clients réguliers qui vont dans les hôtels, et aussi beaucoup de familles mauriciennes qui en profitent pour passer du bon temps à l’hôtel. D’habitude, il est très difficile pour les Mauriciens de se trouver un hôtel pendant cette période, car en décembre, les hôtels sont réservés à 75% par les touristes et les 25% restants sont souvent à des prix exorbitants», explique-t-il.

Ainsi, la demande pour les hôtels, appartements privés et villas va crescendo, alors que les activités nautiques et les randonnées, etc., elles, sont en chute libre. Pour Elvin Law, ces chiffres indiquent que le Mauricien a besoin de sortir, de se changer les idées, quitte à débourser de grosses sommes d’argent. «Le Mauricien dépense entre Rs 6 000 à Rs 15 000 par nuit!»