Eric Milazar (à droite) en conversation avec l'ancienne athlète et recordwoman de javelot Bernadette Perrine (à gauche), ainsi que avec deux officiels

Bonne nouvelle pour l’athlétisme mauricien. Suite au communiqué du ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Loisirs et des Sports (MAJSL) envoyé mardi dernier, l’équipe nationale d’athlétisme pourra reprendre les entraînements ce lundi matin au stade Germain-Comarmond à Bambous.

Si l’Association mauricienne d’athlétisme (AMA) a arrêté la saison 2020, les athlètes pourront se préparer pour la prochaine saison. Après plus de deux mois sans entraînement adéquat (sauf pour maintenir la condition physique) pour cause de confinement, les élites de l’athlétisme mauricien vont à nouveau fouler les pistes et les pelouses. Alors que le stade de Maryse-Justin à Réduit est actuellement en rénovation, c’est au stade Germain-Comarmond qu’ils s’exerceront.

« Avant tout, il faut remercier le MAJSL, qui a donné son feu vert afin que les athlètes puissent s’entraîner. C’est une bonne chose pour nous, car nous avions établi une stratégie de relance qui devait commencer le 8 juin et la chance a été de notre coté », nous déclare Vivian Gungaram, président de l’AMA. À noter que celle-ci a effectué une demande auprès du MAJSL afin que les athlètes (élites) puissent s’entraîner sur trois stades, à savoir à Germain-Comarmond, Auguste-Vollaire et Anjalay.

Pour l’entraîneur Stephan Buckland, responsable du coaching au Centre international d’athlétisme de Maurice (CIAM), « c’est une bonne chose que de reprendre avec les entraînements, mais cela arrive trop tardivement, car la saison a déjà pris fin. Malgré le confinement, mes athlètes sont restés professionnels et je ne pense pas que, physiquement, il y a un gros retard, et pour cela, je n’ai aucune inquiétude. » Dans le groupe de l’ancien sprinter et recordman de Maurice (100m et 200m), deux Malgaches, Frank Rabearison (médaillé d’or aux JIOI 2019) et Claudine Nomenjanahary (triple médaillée d’or aux JIOI), sont sous sa supervision. « Ils attendent l’ouverture des frontières avant de rejoindre leur pays et seront de retour avant septembre, car débutera la préparation intense en vue de la prochaine saison », conclut-il.

Rappelons qu’au niveau des compétitions internationales et continentales, les Mondiaux (initialement prévus en août 2021 aux États-Unis) et les Jeux de la Francophonie (qui devaient se tenir du 3 juillet au 1er août 2021) ont été renvoyés à 2022. Sans oublier qu’après la reprogrammation des Jeux Olympiques 2020 à 2021, les modes de qualification seront à nouveau ouverts dès le 1er décembre, et cela, jusqu’au 29 juin 2021.