Le navire-cargo ‘Black Rhino’, qui a quitté Rodrigues hier à destination de Port-Louis, a été au centre d’un bras de fer au sujet de l’embarquement des têtes de bétail, notamment des boeufs. En raison du mauvais temps, le commandant du bureau avait fait comprendre que la présence de bétail à bord, à l’exception des cabris et des moutons, pendant la traversée n’allait pas être possible. Cette décision devait provoquer le mécontentement, voire même la colère des éleveurs de Rodrigues.

Ainsi, à la suite des consultations et des interventions auprès des autorités à Maurice, dont celles du commissaire à l’Agriculture, Richard Payendee, la situation s’est décantée à la mi-journée avec l’embarquent du cheptel bovin de même que les moutons et cabris. Cependant, dans la matinée, la tension était palpable au sein de la communauté des éleveurs à Rodrigues, dont des représentants étaient descendus à Port-Mathurin pour suivre les opérations d’embarquement au Container Park.

« Depuis samedi, il était clair que les bœufs allaient être embarqués vers Maurice. 103 bœufs allaient être embarqués pour un total de 13 conteneurs, en même temps que les petits ruminants tels que cabris et moutons. Me kapitenn bato dir li pa pou pran. Et le lendemain matin, dimanche, je suis personnellement intervenu auprès des responsables de la Mauritius Port Authority et de la Mauritius Shipping Corporation pour engager un dialogue avec le capitaine en vue de résoudre ce problème. Car depuis le confinement, certains éleveurs n’arrivent pas à vendre leurs animaux, vu que nous sommes dans une situation économique grave », fait comprendre le commissaire Payendee.

Pour rappel, une centaine de bœufs auraient dû être renvoyés chez les éleveurs. Mais au final, ce sont 10 conteneurs de bétail (135) et trois conteneurs de cabris qui sont acheminés vers Maurice.