AFP

L’aéroport London City, situé dans la capitale britannique et fermé depuis fin mars en raison de la pandémie de Covid-19, a annoncé mercredi une reprise des vols commerciaux fin juin.

Les vols domestiques reprendront en premier, suivis début juillet par les vols internationaux mais le calendrier « peut dépendre de la quarantaine proposée des passagers arrivant au Royaume-Uni », a précisé l’aéroport dans un communiqué.

A partir de lundi, les voyageurs entrant au Royaume-Uni par terre, mer ou air, -à part certaines exceptions dont les personnes arrivant d’Irlande – devront observer quatorze jours de quarantaine, une mesure redoutée par les professionnels du tourisme et de l’aviation. Le maintien ou non de cette mesure sera examiné le 29 juin.

Le gouvernement envisage parallèlement de mettre en place des « ponts aériens », exemptant de quarantaine les voyageurs venant de pays jugés sûrs.

L’aéroport de London City, situé dans l’est de la capitale non loin du quartier financier de Canary Wharf, est utilisé surtout par une clientèle d’affaires. Il avait fermé le 25 mars en raison des restrictions de déplacement et de l’effondrement de la demande.

Il a accueilli l’an dernier plus de 5 millions de passagers.

L’aéroport a précisé qu’il introduirait une série de mesures pour « rassurer » les passagers. Il s’agit notamment de contrôler la température des voyageurs à l’arrivée et au départ, fournir des masques et des visières au personnel et de procéder à des nettoyages « rigoureux ».

pau/gmo/cr