Ca y est, l’hiver est là ! La station météo de Maurice indique des baisses de température jusqu’à 10°c. Autant se préparer pour cette saison fraiche. Des spécialistes de la médecine traditionnelle chinoise, des traitements ayurvédiques et de la nutrition proposent quelques conseils pour se préparer.

Météo : 10° C, des rafales et des vagues

Arrivé plus tôt, l’hiver ne sera pas très confortable à cause des anticyclones qui feront chuter la température jusqu’à 10°c. En juillet et août la région risque d’enregistrer des rafales de 90km/h de même que des houles qui pourraient frapper la côte ouest et Rodrigues. Des risques d’inondation en bord de mer ne sont pas écartés
Sandhya Dindyal, Divisional meteoroliogist explique que « l’hiver est arrivé un peu plus tôt en avril car normal nous considérons que la saison hivernale débute en mai. » Comparativement aux prévisions de 2019, la température est plus fraiche car à cause de anticyclones. “La météo s’attend à des baisses de température de 2 à 3 degrés par rapport à la normale. Elle chutera jusqu’à près de 10° Celsius.” La température pour cet hiver variera entre 16 à 25° Celsius sur le plateau central, et entre 17 à 29° Celsius dans les autres endroits de l’île. Concernant la pluviométrie pour Maurice, elle sera proche de la normale pendant la première moitié de la saison hivernale, et légèrement inférieure à la normale pour la seconde moitié. La pluviométrie devrait être d’environ 600mm et sera concentrée principalement sur le plateau central, à l’est et au sud, tandis que des pluies normales sont attendues sur Rodrigues avec une moyenne de 400mm.

Les bonnes énergies à travers la médecine traditionnelle chinoise

Du côté de City Clinic, l’équipe de médecine traditionnelle chinoise (MTC) explique : « L’hiver est la saison où nous devons faire le plein de nos Reins énergétiques ; c’est à dire recharger notre corps en énergie pour être en forme.” Les médecins traditionnels conseillent de renforcer les articulations, en particulier ceux du genou et de la cheville qui ne doivent pas être exposées au froid pour éviter les douleurs. Portez des chaussons et évitez de vous laver les pieds à l’eau froide. Comme la théorie de la MTC croit que le froid commence par les pieds comme traitement de prévention l’équipe médicale propose la méthode « hyperthermie » ou conseille de suivre les principes chinoises qui consistent à piler du gingembre pour en extraire le jus que l’on fait chauffer avant d’appliquer sur les zones douloureuses.

Pour favoriser l’organe Rein, la MTC préconise des fruits comme les noix, les pistaches, le raisin, les prunes et encore le pamplemousse. Côté légume elle recommande poireaux, champignons noirs, patates douces, pommes de terre ou encore potirons. Soja noir, aneth, lentilles, anis étoilé, clou de girofle, cumin, romarin, quinoa, sésame, orge perlée doivent être favorisés. Côté viandes, misez sur l’agneau, le foie de volaille, le porc ou le poulet tandis que pour les fruits de mer, des préparations à base de crevettes, d’huitre ou de calamar sont encouragées.

Massage à huile chaude

Le massage ayurvédique est recommandé pendant la saison hivernale car il permet de prévenir et de soigner les maux. Selon Anju Hunnea, thérapeute : “Ces massages sont pratiqués pour alléger la fatigue, ils sont d’excellents détoxiquants, ils atténuent les douleurs articulaires en stimulant les veines et surtout ils sont très bénéfiques pour le système immunitaire.” Le massage ayurvédique se pratique sur l’ensemble du corps, sur la tête ou la plante des pieds. Parmi, le Abhyanga, un massage à l’huile chaude (olive, coco, moutarde) qui est particulièrement indiqué en hiver. Après le massage, elle propose de prendre un bain nourrissant aux 5 nectars en mélangeant une banane écrasée à 1 cuillère à soupe de lait de coco, 1 cuillère à soupe de yaourt et 1 cuillère à soupe de miel. Mélangez le tout avec une tasse d’eau chaude et versez dans une baignoire. Pour des résultats plus efficaces, la thérapeute en ayurvédique conseille aussi de pratiquer un peu de méditation comme le Pranayama qui est une technique de respiration à faire le matin après le réveil, ou en fin de journée après le travail. Et aussi de pratiquer le Jala Neti : le nettoyage des narines à l’aide d’eau salée tiède avant de mettre un peu d’huile médicinale dans les narines pour les protéger des agressions extérieures.

Booster le système immunitaire des plus vulnérables

En hiver, précise Nirusha Pahladi, nutritionniste : “Il faut maintenir un bon système immunitaire chez les enfants et les personnes âgées.” Optez alors pour une alimentation à base de produits riches en vitamines et en minéraux qui permettent de booster leur système immunitaire. Evitez de proposer des sucreries et des aliments frits aux tout-petits mais n’oubliez pas de faire le plein de fer (viande rouge, jaune d’œuf, céréales, haricots et légumineuses), de zinc (volaille, noix, fruits de mer, grains entiers et produits laitiers) et surtout d’oméga-3 (poissons gras comme le saumon, le maquereau, les sardines ou le thon frais). Pour les seniors Nirusha Pahladi conseille d’intégrer des probiotiques comme le lait fermenté, le kéfir, le yaourt et fromage. “Une grande partie des cellules immunitaires sont contenues dans le microbiote. De plus, le ventre, surtout l’intestin est au cœur de la défense de l’organisme et les probiotiques favorisent l’action de la flore intestinale.”

Hiver et Covid-19

Anthony Fauci directeur de l’Institut national des maladies infectieuses aux EtatsUnis a relevé, mercredi 25 mars que le coronavirus commençait à se répandre dans les pays de l’hémisphère sud, où l’hiver arrive. Il est ainsi probable que le Covid-19 puisse revenir selon des cycles saisonniers, a-t-il prévenu. Anthony Fauci a laissé entendre que le Covid-19 se portait mieux par temps froid que dans un climat chaud et humide, faisant écho à une étude préliminaire chinoise allant dans ce sens. Cela s’expliquerait par le fait que les gouttelettes expulsées par les malades subsistent plus longtemps à l’air libre dans le froid, et que les défenses immunitaires sont affaiblies en hiver. « Une étude de l’université chinoise de Beihang publiée le 3 mars 2020 sur le site scientifique SSRN a modélisé les contacts entre les patients des grandes villes chinoises croisés avec des données météorologiques. Elle conclut ‘qu’une température élevée et une humidité relative élevée réduisent considérablement la transmission de Covid-19 », rapporte le site Futura-Sciences qui ajoute que les chercheurs estiment que sa contagiosité pourrait chuter avec les beaux jours. Mais des taux d’infection réduits ne sont pas pour autant synonymes d’éradication du virus, simplement de propagation moins rapide.