Photo internet

Après une version e-book sur Amazon, Pouvani Cudian, ex-lauréate 2012 dans la filière scientifique, s’apprête à sortir une version papier de son livre Mirror mirror, is that me ? ainsi que sa traduction française chez les libraires à partir du 2 février. À travers ce premier projet d’écriture, le médecin généraliste a choisi d’aborder le sujet du mal être chez l’adolescent à travers de son personnage Lisa. Une façon d’attirer l’attention et d’informer parents et enseignants sur certains signes et symptômes de souffrance chez les jeunes plus particulièrement sur l’anorexie mentale.

Consciente que la période de l’adolescence est souvent un défi pour les jeunes, le Dr Pouvani Cudian a décidé de créer le personnage Lisa afin que cette dernière soit une amie à l’écoute de leurs problèmes et mal-être.

C’est durant le confinement, en attendant de s’enregistrer auprès du Medical Council et de pouvoir pratiquer en tant que médecin généraliste que la jeune femme de 26 ans s’est lancée dans cette aventure d’écriture.

Dans son livre intitulé, Mirror mirror, is that me ? elle choisit d’aborder l’anorexie mentale car souvent “les parents et les enfants n’en ont jamais entendu parler”. Sans compter qu’il été important selon elle d’expliquer que ce trouble de l’alimentation et du comportement alimentaire ne concernent pas que les femmes mais aussi les hommes comme indiquées dans plusieurs statistiques du l’Organisation mondiale de la Santé.

C’est à l’adolescence qu’apparaît l’anorexie mentale qui entraîne une privation alimentaire stricte et volontaire pendant plusieurs mois, voire des années. À ce propos, le Dr Pouvani Cudian précise : “C’est un trouble que l’on prend du temps à identifier et surtout à accepter comme une maladie puisqu’il est associé à des troubles psychologiques. À Maurice, tout ce qui fait référence au mental est encore très tabou. J’espère ainsi éduquer la population sur cette maladie tout en parlant aussi d’autres problèmes comme la dépression”.
Ce livre de 90 pages sera : “Une manière pour moi en tant que médecin de dire que mon rôle ne s’arrête pas à traiter les gens et aussi à les informer et à les aider. Je compte ainsi sortir d’autres livres et articles dans le même esprit” . En version anglaise et française, Mirror mirror, is that me ? sera en vente à Rs 400 chez les Editions de L’Ocean Indien et ses autres revendeurs.

Anorexie mentale (source internet)

L’anorexie mentale fait partie avec la boulimie et l’hyperplasie boulimique des troubles du comportement alimentaire. Les troubles du comportement alimentaire (TCA) sont importants et durables et ont des répercussions psychologiques et physiques.
L’anorexie mentale se caractérise par une restriction des apports alimentaires conduisant à une perte importante de poids associée à une peur intense de prendre du poids. La personne souffrant d’anorexie mentale a le sentiment d’être toujours en surpoids et cherche à maigrir par tous les moyens. Cela passe notamment par le contrôle des calories de tous les aliments consommés.

La personne a une perception perturbée de l’image de son corps et ne reconnaît pas la gravité de sa maigreur. Cette obsession de la perte de poids sous l’influence de facteurs psycho–comportementaux fait de l’anorexie mentale une pathologie psychiatrique relevant d’une prise en charge spécifique. L’anorexie mentale est à distinguer de l’anorexie qui est une simple perte de l’appétit, plus ou moins temporaire, pouvant être consécutive à une maladie ou un état anxiogène. Il existe des personnes plus susceptibles de souffrir d’anorexie mentale. Par exemple, des adolescentes au moment de l’apparition des modifications corporelles de la puberté ou des jeunes après un régime restrictif suivi en raison d’un surpoids.

Les facteurs : Le comportement alimentaire dépend de facteurs génétiques et psychologiques individuels, mais il est également influencé par des facteurs environnementaux, familiaux et socioculturels.

Les troubles des conduites alimentaires conduisant à l’anorexie sont donc la résultante de facteurs multiples :
Facteurs psychologiques et traits de personnalité : épisodes dépressifs, troubles de la personnalité, baisse de l’estime de soi, perfectionnisme sont plus souvent présents chez les personnes présentant des troubles du comportement alimentaire.
Facteurs biologiques : les modifications neurologiques et métaboliques (facteurs endocriniens) des systèmes de régulation de l’appétit peuvent influer sur les troubles du comportement alimentaire et leur chronicité.