Photo illustration

Avec 774 cas de Contact Tracing de COVID-19 effectués à hier avec l’épisode du Superspreader, âgé de 61 ans, venu d’Australie, à la fin d’octobre, le cap d’un millier de tests de dépistage pourrait être franchi en fin de journée. D’autre part, Maurice compte huit nouveaux cas importés de COVID-19. Ces cas ont été recensés pendant le week-end et concernent des passagers arrivés de Dubaï, portant ainsi le nombre de cas actifs sur le plan local  à 37. Parallèlement, suite à la détection des deux cas recensés le 12 novembre, dont un cas local, le ministère de la Santé poursuit toujours l’exercice de “Contact Tracing”. Dans le même contexte, les employés de la compagnie Swan d’Ébène se sont placés en auto-isolement après avoir reçu la visite du patient de 29 ans le 10 novembre dernier.

Le ministère de la Santé a recensé huit nouveaux cas importés de COVID-19 ce week-end : quatre hommes et quatre femmes, âgés de 23 à 48 ans, arrivés à Maurice par un vol en provenance de Dubaï. Les patients ont été transférés au New ENT Hospital, où ils reçoivent les soins nécessaires. Avec ces huit nouveaux cas, Maurice comptait ainsi un nombre total de 37 cas actifs ce dimanche.

Depuis le début de la pandémie, Maurice a enregistré un total de 478 cas de COVID-19, dont 10 décès et 431 guérisons. Par ailleurs, 1 379 personnes sont actuellement sous observation dans les centres de quarantaine et un total de 284 918 tests a été réalisé à ce jour, soit 124 603 tests PCR et 160 315 tests Rapid Antigen.

Parallèlement, le ministère de la Santé poursuit son exercice de “Contact Tracing” dans le sillage des deux cas enregistrés le 12 novembre dernier, pour rappel un père de 61 ans arrivé d’Australie et son fils de 29 ans, qui a été contaminé par son père. Ce week-end, 744 tests ont été effectués parmi les personnes retracées, à savoir 400 tests samedi et 344 autres le lendemain. Tous se sont révélés négatifs. Ces prélèvements ont été analysés au Central Health Laboratory. L’exercice de “Contact Tracing” se poursuit cependant cette semaine. En attendant, le ministère de la Santé et du Bien-être rappelle au public de respecter les gestes barrières.

Par ailleurs, depuis samedi, les employés de la compagnie SWAN, sise à Ébène, se sont placés en auto-isolement après avoir reçu la visite du jeune patient de 29 ans le 10 novembre dernier. La compagnie d’assurances en avait été informée à la suite de l’exercice de “Contact Tracing”. Tous les employés de cette succursale de la Swan ont été soumis à des tests.

La compagnie a toutefois tenu à rassurer que toutes les mesures sanitaires mises en places ont été respectées et que plusieurs actions supplémentaires ont été prises. La succursale a par ailleurs été désinfectée vendredi dernier. À noter aussi que tous les employés de la compagnie ayant été en contact avec leurs collègues d’Ébène devront aussi être soumis à des tests.