PHOTO : internet

Le ministre Kailesh Jagutpal explique que la chirurgie laparoscopique diffère de la chirurgie traditionnelle, car elle est faite à travers une caméra. « De telles chirurgies avancées sont maintenant disponibles à Maurice. Nous avons d’ailleurs formé le personnel soignant afin d’offrir ce service avancé à nos patients locaux. Je profite de cette occasion pour les féliciter et les assurer que le ministère de la Santé sera à leur disposition pour fournir toutes facilités nécessaires, en termes d’équipement, de formation, entre autres », a déclaré le ministre.

Cette nouvelle chirurgie est, pour le moment, disponible à l’hôpital Jeetoo seulement. Mais le ministre assure que les dispositions nécessaires seront prises afin que cette chirurgie soit disponible dans les autres hôpitaux régionaux de l’île également. « Il faut y avoir les techniques nécessaires, le personnel qualifié et formé, ainsi que des équipements adéquats. Le personnel de l’hôpital Jeetoo a déjà été formé. Maintenant, ce même personnel pourra lui-même former celui des autres hôpitaux », dit-il.

Selon le Dr Vishwas Mohabeer, responsable de l’unité chirurgicale, la chirurgie a été introduite à Maurice le 30 novembre 2017 et, jusqu’ici, les médecins ont procédé à plus de 530 chirurgies. « Conformément à la volonté du ministère d’améliorer le niveau de soins et de suivre la tendance mondiale, nous avons accepté le défi de traduire les nouvelles connaissances et compétences en mettant en œuvre une unité laparoscopique pour fournir des chirurgies laparoscopiques avancées, à savoir des procédures thoracoscopiques, gastro-intestinales supérieures et colons », dit-il.

Et d’ajouter que la chirurgie laparoscopique a plusieurs avantages. La chirurgie améliore davantage la prestation de services axée sur l’amélioration des résultats en matière de santé. Elle rend meilleures également les compétences chirurgicales au bénéfice des patients. Elle diminue la douleur pendant de la chirurgie et réduit à la fois la durée de la convalescence et les risques d’infection et d’hémorragie. « Les patients, ayant reçu un traitement pour les problèmes de colon, peuvent rentrer chez eux une semaine après la chirurgie. Ceux qui ont reçu un traitement pour la varice peuvent rentrer chez eux le même jour. Par la même occasion, cette chirurgie nous permet de réduire la Waiting List et assister plus de patients », dit-il.