Le chef du gouvernement a évité toutes les questions des journalistes sur les problèmes qui dominent l’actualité, à savoir sa déclaration à son bureau politique et comité central, samedi, ou encore les déclarations à relent communal qui circulent sur les réseaux sociaux, entre autres.

Il était visiblement agacé face à ces questions. Il s’est alors contenté de dire « Nou koz Metro Express et Urban Terminal. Si bizin pran Metro, nous pran Metro nou voyaz ansam. »