(Photo by EVARISTO SA / AFP)

Six milliards de doses anti-Covid injectées mais toujours autant d’inégalités dans l’accès aux vaccins: alors qu’une quinzaine de pays administrent déjà des troisièmes doses, la vaccination ne décolle pas dans les pays pauvres, notamment africains.

Au moins 6,008 milliards de doses ont été injectées dans le monde, selon un bilan de l’AFP à partir de sources officielles, réalisé mercredi à 9H30 GMT.

La vaccination dans le monde progresse ainsi sur un rythme régulier depuis trois mois: le palier de six milliard de doses injectées a été atteint en 29 jours, dans la foulée du quatrième et du cinquième milliards, atteints respectivement en 30 et 26 jours.

Le premier milliard de doses n’avait lui été atteint qu’en environ 140 jours.

Washington souhaite que la communauté internationale se fixe l’objectif de 70% de personnes entièrement vaccinées dans chaque pays d’ici un an.

Un seuil que n’ont pas encore atteint les Etats-Unis, où moins de 55% de la population est entièrement vaccinée, et que n’ont pour l’heure franchi qu’une petite minorité de pays dont sept de l’Union européenne, comme la France, le Portugal ou encore l’Espagne.

– Les Émirats solide leader –

Avec 2,18 milliards d’injections, la Chine concentre près de quatre doses sur dix administrées dans le monde. L’Inde (826,5 millions) et les États-Unis (386,8 millions) complètent le podium en valeur absolue.

Mais rapporté à la population, parmi les pays de plus d’un million d’habitants, les Émirats arabes unis restent les champions de la vaccination: ils ont administré 198 doses pour 100 habitants et plus de 81% de leur population est complètement vaccinée.

Suivent dans le peloton de tête l’Uruguay (175 doses pour 100 habitants), Israël (171), Cuba (163), le Qatar (162) ou encore le Portugal (154), pays où pour la plupart, une large majorité de la population est complètement vaccinée.

Certains, comme les Émirats, Israël et l’Uruguay ont même commencé à administrer une troisième dose aux personnes déjà vaccinées dans le but de prolonger leur protection.

La France n’est pas très loin, avec 139 doses injectées pour 100 habitants et 70,8% de sa population complètement vaccinée. Elle a largement dépassé les États-Unis (117 doses pour 100 habitants, 54,9% complètement vaccinés).

– L’Asie et l’Amérique latine accélèrent –

Alors que les pays d’Europe occidentale, d’Amérique du Nord et certains pays proche-orientaux, dont les campagnes sont très avancées, vaccinent désormais beaucoup moins vite, les pays d’Asie, d’Amérique latine et d’Océanie vaccinent à plein régime.

Au cours de la semaine écoulée, c’est Cuba qui a vacciné – avec notamment des sérums à trois doses – le plus vite, injectant des doses à 2,36% de sa population chaque jour, devant l’Iran (1,32%) et l’Australie (1,17%).

Le Cambodge, le Costa Rica, la Nouvelle-Zélande et le Kosovo administrent également des doses à plus de 1% de leur population chaque jour.

– L’Afrique toujours loin derrière –

Si la plupart des pays pauvres ont commencé à vacciner, principalement grâce au mécanisme de solidarité internationale Covax (OMS, alliance Gavi et coalition Cepi), la vaccination anti-Covid demeure très inégalitaire.

Les pays à « revenu élevé » selon le classement de la Banque mondiale ont administré en moyenne 124 doses pour 100 habitants, contre seulement 4 pour les les pays à « faible revenu ». Ces derniers ont toutefois légèrement accéléré leurs campagnes au cours des dernières semaines, notamment grâce à des doses données par des pays riches.

L’Afrique reste le continent le plus en retard, avec seulement 10 doses administrées pour 100 habitants, soit près de huit fois moins que la moyenne mondiale (77).

Trois pays n’ont pas démarré leur campagne: le Burundi et l’Erythrée en Afrique de l’Est, et la Corée du Nord en Asie.